Nouveaux échanges de tirs entre Israël et la bande de Gaza

« En réponse aux blessures infligées à des civils lors de la dernière frappe à Rafah, les Brigades Ezzedine al-Qassam et les Brigades al-Quds ont tiré un certain nombre de roquettes contre des positions militaires ennemies », selon un communiqué de la branche armée du Hamas, le mouvement islamiste au pouvoir dans la bande de Gaza. Les Brigades al-Quds sont le bras militaire du Djihad islamique palestinien, un groupe radical allié du Hamas.


C’est la première fois depuis la dernière flambée de violences entre groupes armés de Gaza et l’armée israélienne, en juin dernier, que le Hamas revendique le lancement de roquettes sur Israël.


Les tirs de roquettes n’ont fait ni victime ni dégâts majeurs en Israël, mais des éclats ont endommagé un bâtiment tôt lundi matin, selon la police nationale.

 

Décès d’un Palestinien


L’armée a indiqué avoir riposté en ciblant des sites « d’activités terroristes » du Hamas ainsi que des unités « responsables des tirs de roquettes de la bande de Gaza ».


Les minarets de deux mosquées, les mosquées al-Yasser et al-Houda, ont été touchés par des tirs israéliens dans la même zone, près de la frontière entre Israël et Gaza, d’après des témoins.


Au moins dix Palestiniens avaient été blessés, dont deux grièvement, lors d’un raid ciblé de l’aviation israélienne dimanche soir à Rafah, dans le sud de l’enclave, selon des sources médicales palestiniennes.


Un des blessés, Abdullah Maqawai, 24 ans, est décédé lundi. Des passants, dont des enfants, ont été touchés par la frappe israélienne à Rafah, selon les sources médicales palestiniennes.

À voir en vidéo