Les Arabes condamnent la colonisation israélienne

Le groupe des pays arabes à l’ONU a condamné hier la poursuite de la colonisation israélienne en Cisjordanie et demandé au Conseil de sécurité d’accepter une invitation palestinienne à se rendre sur place.

« Israël continue sans relâche sa politique d’expansion de la colonisation dans l’ensemble de la Cisjordanie », souligne une déclaration du groupe arabe lu à la presse par l’ambassadeur saoudien Abdallah al-Mouallimi, à la sortie d’un débat au Conseil de sécurité sur la situation au Proche-Orient. Israël continue ainsi de « défier la communauté internationale et les résolutions pertinentes de l’ONU», ajoute la déclaration.


Le groupe a déploré « l’incapacité ou la réticence du Conseil de sécurité à prendre les mesures nécessaires pour mettre fin à l’occupation israélienne » et a demandé au Conseil « d’agir vite pour sauver les chances de paix qui diminuent ».


La déclaration « appelle le Conseil à répondre favorablement à l’invitation du président (palestinien) Abbas à visiter la Palestine et à vérifier les faits sur place ». « C’est le moins que le Conseil peut et doit faire », conclut le texte. Cette invitation a été lancée il y a plusieurs semaines mais le Conseil n’a pas encore répondu.


Aux yeux de la communauté internationale, toutes les colonies sont illégales, qu’elles aient ou non été autorisées par le gouvernement israélien. Plus de 340 000 colons israéliens vivent en Cisjordanie et quelque 200 000 dans des quartiers de colonisation à Jérusalem-Est occupé et annexé.

2 commentaires
  • Mathieu des Ormeaux - Inscrit 26 juillet 2012 21 h 53

    Sous les yeux de tous

    Il s'agit de consulter une carte de la Cisjordanie en 1967, et une carte de ce même terrain aujourd'hui; on se rendra aisément compte que ce n'est pas un "conflit" mais un massacre.

    Morcelée et amputée, la Cisjordanie ressemble désormais aux bantoustans d'Afrique du Sud lors de l'Apartheid. Elle est découpée stratégiquement par l'état sioniste, à l'aide de ses colonies, afin d'achever la conquête et de la faire rejoindre les dimensions "Bibliques" de l'état de Sion, sa vraie raison d'être depuis ses modestes débuts.

    Je vous propose ce lien, qui laisse un peu présager ce que nous réservent les années à venir:

    http://mondialisation.ca/index.php?context=va&

  • Mathieu des Ormeaux - Inscrit 26 juillet 2012 22 h 01

    Hypocrisie Calculée

    M. Abdallah al-Mouallimi prétend s'opposer à la colonisation de la Cisjordanie alors que son pays est un supporteur indéfectible de la politique Israélienne. Inavouable, étant donné sa population arabe et musulmane, donc secret de polichinelle.

    Vassal de la Grande-Bretagne et ensuite des États-Unis, le royaume gérontocrate ne saurait s'opposer aux desseins de ses maîtres et pourvoyeurs.