Le gouvernement israélien a bloqué l'entrée de Québécois en Palestine

Une délégation de dix-huit Québécois qui devait participer à un projet humanitaire en Palestine a été bloquée par le gouvernement israélien.

Parmi ceux-ci se trouvaient le député de Québec solidaire, Amir Khadir, Bruce Katz de la Coalition pour la justice et la paix en Palestine et Gervais L'Heureux, directeur général de l'Association québécoise des organismes de coopération internationale (AQOCI).
 
Quelques-uns des membres de la délégation n'ont pu embarquer à bord de leur avion à l'aéroport Montréal-Trudeau, d'autres ont été bloqués à Paris lors d'un transfert et quelques-uns ont été déportés à leur arrivée à Tel Aviv.
 
La délégation devait participer à la mission "Bienvenue Palestine", qui consiste à construire un complexe scolaire en Cisjordanie.
 
Le porte-parole de la mission, Stéphan Corriveau, qualifie l'attitude du gouvernement israélien d'inacceptable, puisqu'il interdit l'accès aux territoires palestiniens à certaines personnes, sans motif valable.
 
Bruce Katz croit pour sa part qu'Israël tente ainsi d'isoler le peuple palestinien.
 
Les membres de la délégation demandent maintenant au gouvernement canadien d'intervenir en leur faveur, puisqu'ils estiment que leurs droits à la libre circulation et à la liberté d'opinion ont été bafoués.
3 commentaires
  • Benjamin Trottier - Abonné 15 avril 2012 17 h 49

    Le voyou

    Je n'ai littéralement aucun respect pour Israël. Ce pays agit en voyou et mériterait des sanctions économiques pour son comportement face à la Palestine.

  • Assez merci - Inscrit 15 avril 2012 18 h 10

    Achaler moi pas de dire harper

    Faut pas s`attendre à ce que harper fasse quelque chose de constructif et démocratique pour faire respecter le droit international et aide ceux dont leurs droits ont été brimés par ses amis éternels.

  • Gilles Théberge - Abonné 15 avril 2012 23 h 53

    Ah bon

    Donc «Bruce Katz croit pour sa part qu'Israël tente ainsi d'isoler le peuple palestinien.»

    Monsieur Katz est trop délicat...