En bref - Les veuves de Ben Laden

Dera Ismaïl Khan — Les talibans pakistanais lanceront des attaques contre les membres de l'armée, de la police et du gouvernement si trois des veuves d'Ousama ben Laden ne sont pas libérées, a prévenu hier un porte-parole du Tehrik-e-Taliban Pakistan.

Trois veuves du chef d'al-Qaïda, tué en mai dernier lors d'une opération des forces spéciales américaines au Pakistan, ont été inculpées d'entrée et de séjour illégaux dans le pays, a annoncé jeudi le ministre pakistanais de l'Intérieur. «Si la famille d'Ousama ben Laden n'est pas libérée rapidement, nous attaquerons les juges, les avocats et les membres de la sécurité impliqués dans leur procès», a dit Ehsanullah Ehsan. Ousama ben Laden a été tué le 2 mai au cours d'un raid d'un commando de Navy Seals dans la ville de garnison d'Abbottabad. À l'issue de l'attaque, les veuves de l'instigateur des attentats du 11 septembre 2001 (deux Saoudiennes et une Yéménite) ont été arrêtées par les autorités pakistanaises.