Arabie saoudite - Le roi se montre magnanime

Riyad — Le roi Abdallah a annulé la condamnation d'une Saoudienne à dix coups de fouet pour avoir bravé l'interdiction faite aux femmes de conduire dans le royaume ultraconservateur saoudien, a indiqué hier une princesse saoudienne.

«Dieu merci, la flagellation de Sheima a été annulée. Merci à notre roi bien-aimé. Je suis sûre que toutes les femmes saoudiennes seront heureuses, je sais que je le suis», a écrit sur Twitter la princesse Amira Tawil, épouse d'un neveu du roi et richissime homme d'affaires Walid ben Talal.

L'annulation de la condamnation a été confirmée par une source informée à Riyad.

Sheima Jastaniah a été condamnée lundi par un tribunal de Jeddah, ville où elle avait été arrêtée en juillet alors qu'elle se trouvait au volant d'une voiture, avait annoncé mardi une militante des droits de la femme.

Cette condamnation était intervenue au lendemain de l'annonce historique faite par le roi de l'octroi aux femmes du droit de vote et d'éligibilité aux élections municipales et leur entrée au Majlis al-Choura, un conseil consultatif dont les membres sont désignés.
7 commentaires
  • Pierre-R. Desrosiers - Inscrit 29 septembre 2011 07 h 06

    Sur le volant

    Voilà qui prouve que le Coran interdit aux femmes d'avoir les mains sur le volant, même lorsque la bagnole s'appelle Mercedes.

    Pierre Desrosiers
    Val David

  • Caroline Dubois - Inscrit 29 septembre 2011 10 h 17

    Il faut éviter de raconter n'importe quoi

    Pierre-R. Desrosiers a écrit:
    "Voilà qui prouve que le Coran interdit aux femmes d'avoir les mains sur le volant, même lorsque la bagnole s'appelle Mercedes."

    Je ne comprend pas bien le sens de vos propos sarcastiques. Mais vous savez bien que lorsque le Coran a été inventé, les voitures n'étaient pas encore inventées et que tout le monde se déplaçait en châmeaux et un châmeau, ça peut être très têtu. Par ailleurs, rien dans le Coran ne parle de ce genre de choses.

  • Sylvain Auclair - Abonné 29 septembre 2011 11 h 18

    Question à madame Dubois?

    Alors, si le Coran ne parle pas de ce genre de choses, pourquoi l'interdiction?

    D'ailleurs, à ce que je sais, le Coran ne parle pas non plus du voile...

  • Nelson - Inscrit 29 septembre 2011 12 h 24

    Que le Roi tappe donc sa mère !!!

    Ce Roi veut un printemps arabe et un coup de pied dans le derrière.

    S'ils ne démocratisent pas leurs pays et distribuent leur immense richesse...ils vont aller intégrer le club sélecte des Moubaraks, Kadhafi, Ben Ali.

    Internet montre chaque seconde au peuple saudien et tous les peuples qu'il ne faut accepter les abus...et que les peuples ont le pouvoir de changer les choses.

  • Jean de Cuir - Abonné 29 septembre 2011 13 h 32

    Ah!

    Petit à petit vers la démocratie! Quand la reconnaissance qu`une femme est une personne. Et ici, c`est une vision sacramentelle de la vie sociale : le roi dit et c`est fait !

    Il a fait preuve de magnanimité! Ai-je bien lu? Et c`est de FrancePresse. S`agit-il de la noblesse de l`âme ou de générosité? Du simple et élémentaire bon sens. Mais que dire de ce roi : revoir l`histoire de cette région!