À partir de 2015 - Les Saoudiennes pourront voter

Saoudienne faisant ses emplettes<br />
Photo: Agence France-Presse (photo) Hassan Amar Saoudienne faisant ses emplettes

Ryad — Le roi Abdallah d'Arabie saoudite a annoncé hier que les femmes pourraient voter aux élections municipales prévues en 2015, une première dans l'ultra-conservateur royaume wahhabite.

Dans son discours annuel devant le Conseil de la Choura, l'assemblée consultative saoudienne, le monarque a annoncé que les Saoudiennes se verraient accorder le droit de vote et l'éligibilité lors des municipales de 2015. Des femmes vont aussi faire leur entrée dans le Conseil de la Choura, «entièrement masculin», dont les membres sont désignés par le roi, a ajouté le roi Abdallah.

Des municipales doivent avoir lieu jeudi, mais les femmes ne pourront y participer. Le premier scrutin municipal dans le pays a été organisé en 2005.

Devant le Conseil de la Choura, le roi Abdallah a dit avoir consulté le conseil clérical des oulémas, qui lui a donné sa bénédiction.

«Nous ne voulons pas marginaliser le rôle des femmes dans la société saoudienne et dans tous les aspects, en restant dans le cadre des règles de la charia, la loi islamique, a dit le souverain. Les femmes musulmanes dans l'histoire de notre islam ont pris des positions qui reflétaient des opinions et des conseils justes», a-t-il ajouté, citant des exemples tirés de l'époque du prophète Mahomet au VIIe siècle. Abdallah a aussi reconnu le désir de plus grandes libertés au sein de la société saoudienne. «Une modernisation équilibrée, qui reste dans le cadre de nos valeurs islamiques, est une exigence importante à une époque où il n'y a pas de place pour un peuple défaitiste ou hésitant», a-t-il dit.

En janvier, un groupe de militantes avait lancé une campagne sur les réseaux sociaux sur Internet pour pousser le royaume à octroyer aux Saoudiennes le droit de voter et de se présenter lors des municipales.

Le droit de vote, une avancée pour les droits des femmes saoudiennes encore très restreints, est de loin le plus grand changement introduit dans le pays par Abdallah, depuis qu'il a pris de fait la tête du royaume en 1995 pendant la maladie du roi Fahd, son demi-frère. Il est officiellement monté sur le trône après la mort de ce dernier en août 2005. La richesse pétrolière du royaume et ses largesses envers la population ont permis au pouvoir saoudien de rester à l'écart du «printemps arabe», mouvement de révolte qui a fait chuter les régimes tunisien, égyptien et libyen, et a gagné Bahraïn, son voisin.

Mais le roi a dû prendre des mesures pour apaiser le mécontentement qui gronde essentiellement dans la région pétrolière de l'est du pays peuplée par la minorité chiite. En mars dernier, il a promis environ 93 milliards de dollars pour soutenir les emplois et les services.

Enhardies par la vague de contestation dans le monde arabe, des organisations de Saoudiennes se sont mises à défier l'interdiction faites aux femmes de conduire une voiture. Les autorités se sont montrées relativement clémentes envers ces femmes qui ont pris le volant au début de l'année et médiatisé leur combat dans le monde entier grâce aux réseaux sociaux.
2 commentaires
  • François Dugal - Inscrit 26 septembre 2011 07 h 54

    Identification

    Petite question comme ça qui n'a l'air de rien: comment fonctionnera l'identification des «voteuses»?

  • Gilbert Talbot - Abonné 26 septembre 2011 10 h 46

    L'Islam et les femmes

    Petit video You tube sur une conférence d'un sage islamiste expliquant «comment battre sa femme»


    http://www.youtube.com/watch?v=3kdPjmB_Rfo