Flottille de la liberté pour Gaza - La marine israélienne intercepte le dernier bateau

Le yatch français lors de son entrée dans le port d’Ashdod<br />
Photo: Agence France-Presse (photo) Jack Guez Le yatch français lors de son entrée dans le port d’Ashdod

Ashdod — La marine israélienne a arraisonné hier le navire français Dignité-Al Karama, dernier rescapé d'une flottille internationale qui tentait de forcer le blocus maritime de la bande de Gaza, portant l'estocade à une expédition contrariée depuis près de trois semaines.

Le bateau, abordé dans les eaux internationales après plusieurs heures d'encerclement par des bâtiments israéliens, transportait 16 personnes: des Français, des Canadiens, des Suédois, des Grecs, la journaliste renommée du quotidien israélien Haaretz Amira Hass et deux de la télévision du Qatar Al-Jazira.

Il a ensuite été conduit au port israélien d'Ashdod par trois bâtiments militaires israéliens.

«Après avoir épuisé tous les canaux diplomatiques et que des appels répétés au navire eurent été ignorés, les marins israéliens ont abordé le Karama afin de l'empêcher de briser le blocus maritime de sécurité autour de Gaza», a affirmé l'armée en ajoutant que l'interception s'était déroulée sans violence.

Les 16 passagers, qui se sont vu offrir boissons et nourriture après l'arraisonnement, devaient être interrogés au port avant d'être remis aux services du ministère de l'Intérieur et de l'immigration, selon l'armée.

«Le gouvernement a neutralisé la flottille par la voie d'une action diplomatique systématique», a affirmé le premier ministre israélien, Benjamin Nétanyahou.

Le mouvement islamiste palestinien Hamas, qui contrôle Gaza, a «condamné l'acte de piraterie de l'occupant sur le navire Karama». Selon les organisateurs de la flottille le «Dignité-Al Karama, seul rescapé de la flottille de la Liberté II, a été arraisonné illégalement dans les eaux internationales».
3 commentaires
  • lephilosophe - Inscrit 20 juillet 2011 09 h 33

    «Transportez-vous des armes à bord?»

    «Transportez-vous des armes à bord?», telle a été la première question que les militaires de Tsahal ont posée aux 16 personnes à bord!!! Croyez-le ou non! Ben oui, les yeux du monde entier, les journalistes à bord, sont là pour le scoop: les pacifistes transportaient des armes! Ce délire de l'État israélien en dit long sur le délitement moral d'une société occupante; elle perd progressivement tous ses repères, sombre dans la paranoïa, prend de plus en plus de mesures irrationnelles... Le déclin de la puissance est engagé!

    Bernard Gadoua

  • Marc O. Rainville - Abonné 20 juillet 2011 18 h 36

    Mentalité de siège

    ''Ce délire de l'État israélien...''
    Voilà un commentaire qui mériterait sans doute d'être nuancé. Ceci étant dit, je ne peux m'empêcher de penser aux familles des militants qui poussent collectivement aujourd'hui un profond soupir de soulagement. C'est tout à l'honneur des parties en présence d'avoir su éviter la confrontation.

  • Marcel (Fafouin) Blais - Abonné 21 juillet 2011 09 h 11

    YaHou que c'est l'fun !

    Bon Matin Soleil Honorable tout le Monde !

    Grands Mercis pour cet Article.

    De cet Article, ce Mot :

    Bravo à Israël d'avoir Stoppé, sans heurts et avec douceur exemplaire, cette Flottille qui, décidément, se dirigeait vers GaZa ce, sans Autorisation !

    Qu'on soit d'accord ou réservé, Israël a entièrement raison* de se protéger et sécuriser tant la Population que le Territoire d'Organisation cherchant sa Délégitimation et son Éradication possible !

    Enfin, Félicitation à Tsahal qui a distribué aux MilitantEs "Pacifiques" de Dignité al-Karama de quoi BOIRE et se NOURRIRE !

    YaHou que c'est l'fun ! - 21 juillet 2011 -

    * : Le cadre juridique du blocus imposé sur la bande de Gaza et sa mise en œuvre concrète
    http://www.terrepromise.net/?p=12585