Flottille de la liberté

Photo: - Le Devoir

Réunies hier soir au centre-ville de Montréal, 150 personnes ont témoigné leur solidarité, notamment en fredonnant le refrain «Il était un petit navire», avec les passagers de la «Flottille de la liberté» qui compte mettre le cap sur la bande de Gaza dans les prochaines heures.

Une poignée de Québécois feront partie de l'équipage formé de participants de plus de 20 États qui tentera de briser le blocus imposé par Israël. La militante de Québec solidaire (QS) Manon Massé et l'avocate à la Ligue des droits et libertés Marie-Ève Rancourt seront du nombre. La co-porte-parole de QS, Françoise David, a profité de l'occasion pour dénoncer les propos du chef de l'Action démocratique du Québec, Gérard Deltell, qui a accusé sa formation politique de chercher bien plus à «provoquer» Israël, le seul gouvernement démocratique de la région, qu'à porter main-forte aux Gazaouis.

À voir en vidéo