Des sites d'information sur Internet inaccessibles en Iran

Téhéran — Des sites étrangers d'information sur Internet sont devenus inaccessibles hier en Iran en raison d'un filtre gouvernemental, a-t-on constaté.

Les sites Yahoo News et Reuters.com, habituellement disponibles en Iran, ne pouvaient pas être consultés, à l'image de plusieurs sites inaccessibles de longue date via une liaison classique tels que celui de la BBC ou encore les réseaux sociaux Facebook et Twitter.

Les autorités n'ont annoncé aucune mesure de restriction des accès à internet. Contacté par Reuters, un responsable du gouvernement a assuré que les autorités tentaient d'identifier «l'origine du problème» afin de le régler.

Plusieurs responsables politiques iraniens, dont le président Mahmoud Ahmadinejad, ont comparé le mouvement de contestation en Égypte à la révolution islamique ayant abouti au renversement du chah d'Iran en 1979.

Des observateurs étrangers ont pour leur part établi un parallèle entre les événements en Égypte ou en Tunisie aux vastes manifestations qui ont suivi en 2009 la réélection contestée de Mahmoud Ahmadinejad, réprimées par le pouvoir.