WikiLeaks - Israël a voulu asphyxier Gaza

Oslo — Israël a délibérément poussé «au bord du gouffre» l'économie dans la bande de Gaza, territoire palestinien contrôlé par le Hamas qui refuse de reconnaître l'État hébreu, ressort-il de notes diplomatiques obtenues par WikiLeaks et publiées mercredi par un journal norvégien.

Dans une note de l'ambassade des États-Unis à Tel Aviv datant du 3 novembre 2008 et reproduite sur le site du quotidien Aftenposten, les diplomates américains font état de la volonté israélienne d'asphyxier, sans complètement l'étrangler, le petit territoire où s'entassent 1,5 million de Palestiniens.

«Dans le cadre de leur embargo global sur Gaza, des responsables israéliens ont confirmé [...] à de multiples occasions leur intention de maintenir l'économie gazaouie au bord du gouffre sans aller jusqu'à l'y précipiter», rapporte la note.

Israël maintient un strict blocus de Gaza (sauf pour les produits de première nécessité) depuis la prise du pouvoir dans ce territoire par le Hamas en juin 2007, par un coup de force, ne laissant passer qu'une quantité très limitée de ciment, au motif qu'il servirait aux groupes armés opérant à Gaza.

Économie exangue

Les responsables israéliens «ont l'intention de laisser l'économie gazaouie fonctionner à petit feu, le plus petit possible tout en évitant une crise humanitaire», ajoute la note.

La bande de Gaza souffre d'une économie exsangue avec un taux de chômage supérieur à 35 % l'an dernier, un des plus élevés au monde.

Journal de référence en Norvège, Aftenposten a obtenu par un moyen non connu en décembre la totalité des 250 000 documents diplomatiques de WikiLeaks, sans passer d'accord avec le site comme l'ont fait cinq grands journaux (New York Times, Guardian, Le Monde, El Pais et Der Spiegel).

À voir en vidéo