Vaincre al-Qaïda

Washington — Le vice-président américain, Joe Biden, a souligné, hier, qu'un des objectifs de la guerre en Afghanistan était de s'assurer que des extrémistes islamistes ne parviennent pas à renverser le gouvernement du Pakistan, un pays doté de l'arme nucléaire.

Biden a rappelé que l'objectif de la guerre en Afghanistan était de vaincre al-Qaïda, afin de l'empêcher de mener des «attentats contre les États-Unis», mais aussi de «s'assurer que des terroristes ne renversent pas le gouvernement du Pakistan, une puissance nucléaire». Il a rappelé que les États-Unis avaient éliminé nombre de responsables d'al-Qaïda au cours de l'année. «Est-ce que cela signifie que nous avons réussi? Non. Est-ce que cela signifie que nous sommes dans une bien meilleure posture qu'il y a un, deux ou trois ans? Oui», a ajouté Biden lors de l'émission Meet the Press. Un rapport remis jeudi au président Barack Obama, effectuant le bilan d'un an de stratégie dans la région, indique que les États-Unis et leurs alliés parviennent à contrer les talibans en Afghanistan et à contenir les chefs d'al-Qaïda au Pakistan, mais que ces progrès restent fragiles. Dans une allocution prononcée jeudi à l'occasion de la remise de ce rapport, Obama a appelé le Pakistan à lutter contre les repaires d'extrémistes sur son territoire, estimant que les progrès en la matière n'avaient pas «été assez rapides». Obama a confirmé qu'il se rendrait en 2011 au Pakistan et s'est engagé à continuer à aider le pays, pour lequel le Congrès a adopté en 2009 un paquet d'aides de 7,5 milliards de dollars.