Israël limite l'aide aux étudiants juifs ultra-orthodoxes

Jérusalem — Le gouvernement israélien a décidé hier de limiter les subventions accordées aux étudiants juifs religieux orthodoxes, après des manifestations contre la volonté gouvernementale de maintenir ces aides en dépit d'un arrêt de la Cour suprême.

Le cabinet a décidé de limiter à cinq ans la durée maximum du versement de ces allocations et de réduire le nombre d'étudiants bénéficiaires, a indiqué un communiqué du cabinet.

«La limitation de ces aides est destinée à encourager cette frange de la population à s'intégrer au marché du travail et à sortir du cycle de la pauvreté», a expliqué le premier ministre, Benjamin Nétanyahou.

Cette annonce intervient après une série de manifestations d'étudiants contre la décision du gouvernement de maintenir le versement d'aides sociales réservées à certains élèves des instituts talmudiques (Yéchivot), malgré un récent arrêt de la Cour suprême qui a jugé ce financement discriminatoire.

Les étudiants non religieux sont en effet contraints de travailler pour financer leurs études, qui sont payantes en Israël, et effectuent en outre souvent des périodes de réserve à l'armée, alors que les juifs orthodoxes sont dispensés du service militaire s'ils poursuivent des études dans les Yéchivot.

Hier, le cabinet a également approuvé une allocation de 50 millions de shekels (14 millions de dollars) pour les étudiants universitaires dans le besoin, afin de satisfaire à l'exigence d'égalité exprimée par la Cour suprême dans sa décision de juin.

Dans de nombreuses familles juives orthodoxes, les hommes se consacrent entièrement à l'étude de la Torah et engendrent souvent des familles nombreuses, grâce aux dons octroyés par les Yéchivot et aux allocations familiales.

M. Nétanyahou avait déclenché une polémique en tentant de contourner la décision de la Cour suprême lorsqu'il a soumis au Parlement, dans le budget prévisionnel pour 2011 et 2012, une enveloppe spéciale de 111 millions de shekels (30,7 millions de dollars) pour ces étudiants, jusqu'alors automatiquement reconduite.