Les Sages s'opposent à la démolition de maisons de Palestiniens

Jimmy Carter, un des Sages, était à Jérusalem-Est hier.<br />
Photo: Agence Reuters Ammar Awad Jimmy Carter, un des Sages, était à Jérusalem-Est hier.

Le groupe des Sages, formé de personnalités internationales, a promis hier son soutien aux Palestiniens dont les maisons sont menacées de démolition par Israël, lors d'une visite du quartier de Silwan à Jérusalem-Est, théâtre de heurts quotidiens entre police et Palestiniens.

Les Sages s'adressaient à des habitants du quartier, dans une tente qui abrite un sit-in de protestation contre le projet de la mairie de raser 22 maisons afin d'ériger un parc à thème biblique, et contre l'installation de colons juifs.

La présidente de la délégation, l'ex-chef de l'État irlandais Mary Robinson, a promis de «soulever cette question» lors d'une rencontre avec le maire israélien de Jérusalem, Nir Barkat.

«Comme vous le savez, nous ne disposons pas d'autorité, mais nous pouvons faire entendre notre voix», a déclaré pour sa part l'ex-président américain Jimmy Carter, qui fait partie de la délégation des Sages.

La construction du parc des Jardins du roi a été confiée à l'Autorité de développement de Jérusalem (ADJ), qui relève de l'État et de la municipalité.

Accélération


Selon le mouvement israélien La Paix maintenant, plus de 600 logements ont été mis en chantier dans les colonies israéliennes de Cisjordanie occupée en moins d'un mois, un rythme quatre fois supérieur à celui d'avant la fin du moratoire, le 26 septembre.

La question de la colonisation bloque la poursuite des négociations de paix entre Israéliens et Palestiniens, ces derniers refusant de les reprendre tant que la construction dans les colonies se poursuit. «Selon nos estimations, 600 à 700 logements ont été mis en chantier en moins d'un mois, ce qui correspond à un rythme quatre fois supérieur à celui qui prévalait avant le gel», a affirmé, hier, Hagit Ofran, une responsable du groupe anticolonisation. «Il y a une demande immédiate pour 200 logements sur les 13 000 qui ont obtenu toutes les autorisations nécessaires», a-t-elle ajouté.

En août, La Paix maintenant avait indiqué que le rythme de construction «en temps normal» était de «1130 logements tous les huit mois dans les colonies» de Cisjordanie. La précédente augmentation notable de la construction s'était produite avant l'entrée en vigueur du moratoire de dix mois décrété par le gouvernement de Benjamin Nétanyahou.

***

Avec l'Agence France-Press
3 commentaires
  • Le Voyageur - Inscrite 22 octobre 2010 17 h 20

    Néthanyahou et son parti doivent démissioner!

    Si le projet du parc à thème biblique s'avère vrai, alors le gouvernement israélien est vraiment très dangereux, autant pour les Palestiniens, qui vont probablement disparaître de Jérusalem, que les Israéliens qui vont devenir des cibles pour les kamikazes.

    Je félicite les Sages de s'être positionnés clairement sur ce projet ignoble!

  • martin grenier - Inscrit 23 octobre 2010 10 h 03

    israel

    Si tu continue a morde un jours tu tombera
    grenier.martin@videotron.ca

  • d i a n e - Inscrite 23 octobre 2010 23 h 33

    Dernière chance pour.... pour les israéliens!

    Les Sages se sont positionnés clairement sur ce projet ignoble...

    L'ONU a déjà décrété 242 résolutions en 62 ans!...

    On veut se servir du "Roi d'Arabie" pour mettre au pas les talivans, en Afghanistan...

    Pour le "Roi d'Arabie" ne viendrait-il pas, dans un dernier effort, tenter de raisonner les israéliens, avant que leur "règne se termine" ?