Un rapport de l'ONU sur les élections Afghanistan : pas de fraudes, mais des irrégularités

Les hostilités se poursuivent en Afghanistan. Hier, le gouverneur de la province de Ghazni a été tué par un kamikaze.<br />
Photo: Agence Reuters Mustafa Andalib Les hostilités se poursuivent en Afghanistan. Hier, le gouverneur de la province de Ghazni a été tué par un kamikaze.

New York — Les Nations unies ont livré hier un rapport très prudent sur les élections législatives en Afghanistan, un envoyé spécial parlant de davantage de violences tout en exprimant l'espoir qu'une fraude massive a été évitée.

«Selon nos indications préliminaires, il n'y a pas eu de fraude massive ni systématique, mais il se peut qu'il y ait eu de vastes irrégularités», a souligné l'envoyé de l'ONU en Afghanistan, Staffan de Mistura.

«Il est encore trop tôt dans le processus pour se prononcer sur la réussite [du scrutin] et nous devons rester patients et vigilants», a-t-il dit.

À propos des élections du 18 septembre, l'ONU espère éviter les accusations de fraude massive qui avaient entaché l'élection présidentielle d'août 2009, finalement remportées par Hamid Karzaï.

La Mission de l'ONU en Afghanistan (UNAMA) a enregistré la mort de 32 civils et 95 blessés le jour du scrutin, a dit M. de Mistura. Les incidents violents ont été au nombre de 490, une hausse conséquente comparé aux 290 incidents enregistrés pour la présidentielle.

L'envoyé de l'ONU a expliqué que le décompte des voix et la prise en compte des plaintes avant la proclamation des résultats définitifs le 30 octobre seraient cruciaux.

Il a souligné que l'indépendance de la commission électorale et de la commission des plaintes étaient «cruciales pour la crédibilité de l'ensemble du processus électoral». Il y a eu un total de 6613 plaintes déposées à travers le pays, selon lui.