En bref - Cachez ces cheveux...

Téhéran — Le procureur général de la République iranienne a plaidé hier pour des contrôles renforcés sur les femmes qui ne respecteraient pas les codes d'habillement de la loi islamique, rapporte l'agence de presse Mehr. Conformément à la loi coranique, la charia, imposée après la Révolution islamique de 1979, les femmes sont obligées de se couvrir les cheveux et de porter de longs et amples vêtements. Les contrevenantes sont passibles de coups de fouets, d'amendes ou de peines d'emprisonnement.

«Malheureusement, la loi, qui considère la violation du code d'habillement comme un délit, n'a pas été appliquée dans le pays ces quinze dernières années», a déclaré le procureur général Gholamhossein Mohseni-Ejei. «Selon la loi, les contrevenantes à la chasteté publique, peuvent être condamnées à des peines allant jusqu'à deux mois de prison ou 74 coups de fouet», a-t-il ajouté. Les codes stricts concernant les tenues féminines sont entrés en vigueur après la Révolution, mais ces dernières années, les mesures de répression ne se limitaient qu'à quelques semaines ou mois par an, notamment pendant l'été, lorsque les femmes arborent des vêtements plus légers.
1 commentaire
  • vallierre - Inscrit 19 juillet 2010 12 h 26

    loi retrograde

    personne ne manifeste contre ces lois barbares qui dégrades des centaines de millions de femmes musulmanes.Ils ont voulu les lois Islamiques?la ils se rendent compte que ce contiennent ces lois la.La prison,la torture,la lapidation,la séquestration,et plus.
    surtout en Iran ou les femmes sont assoiffées de liberté,ce pays est laissé a lui même,entre les mains de dictateurs fascistes,qui ont ramené l'Iran quatre cent ans en arrière.Malheureusement ce sera a eux que la tache revient pour se libérer des ces bourreaux.et ca va prendre du temps.