Pakistan - 37 morts à Lahore

Lahore — Au moins 37 personnes ont été tuées hier et 175 blessées dans un double attentat suicide visant le mausolée d'un saint de l'islam rempli de pèlerins à Lahore, dans l'est du Pakistan, pays en proie à une vague sanglante d'attaques des talibans alliés à Al-Qaïda.

Un premier kamikaze a déclenché sa veste bourrée d'explosifs dans la cour de ce gigantesque complexe en plein centre ville, puis un second a actionné sa bombe dans le sous-sol, où de nombreux pèlerins s'asseyent pour méditer le jeudi soir, a raconté Chaudhry Shafiq, un officier de la police de Lahore.

Le mausolée de Data Darbar recèle le tombeau du saint Hazrat Syed Ali bin Usman Hajweri, connu sous le nom de Data Ganj Bakhsh. Né à Ghazni, dans le centre de l'Afghanistan, il avait parcouru l'Asie du Sud au XIe siècle pour prêcher l'islam et convertir de nombreuses personnes. Il est mort à Lahore en 1077.

«C'était des attentats suicides, nous avons retrouvé les têtes et des membres de deux kamikazes», a expliqué Khusro Pervez, le chef de l'administration de la mairie. Des policiers sur place ont ramassé d'innombrables petites billes d'acier et de clous dont les kamikazes bourrent d'ordinaire leurs vestes suicides.

Les attaques de Lahore n'ont pas été revendiquées, mais les talibans pakistanais alliés à al-Qaïda, ainsi que des groupes qui leur sont liés, sont responsables d'une vague sans précédent d'attentats qui ont fait plus de 3400 morts dans tout le pays en trois ans.

Ces derniers mois, leur cible principale est Lahore. Il y a un mois, le 28 mai, plus de 80 personnes y avaient péri dans les attaques simultanées par des kamikazes lourdement armés de deux mosquées d'une secte très minoritaire de l'islam, les ahmadis.

À voir en vidéo