L'Irak veut récupérer ses archives

Bagdad — Les Archives nationales irakiennes ont demandé aux États-Unis de leur restituer des millions de documents historiques et d'archives de la communauté juive saisis par les troupes américaines après l'invasion du pays au printemps 2003.

Parmi les documents figurent des rapports des services de renseignement sur des Irakiens détenus par la police secrète de Saddam Hussein, des documents détaillés sur des massacres d'opposants et des informations sur des arsenaux d'armes, a expliqué le directeur de la Bibliothèque et des Archives nationales d'Irak, Saad Eskander.

Les archives juives, découvertes dans les égouts d'un bâtiment des services secrets de Saddam Hussein à Bagdad, ont été transférées aux États-Unis pour y être restaurées, conformément à un accord conclu entre les deux pays.

Des responsables irakiens et américains se sont récemment rencontrés en Californie pour évoquer l'avenir de ces documents. «C'était la première fois que l'Irak formulait une demande officielle pour récupérer l'ensemble des documents, et non plus seulement les archives juives», a précisé Saad Eskander.

Ces documents comprennent des papiers juridiques, politiques et historiques qui peuvent permettre de résoudre des affaires criminelles ou de confondre les suspects, a-t-il dit.

Les archives relatives à l'histoire juive contiennent des livres, des documents et un manuscrit ancien de la Torah.

Des milliers de Juifs ont vécu en Irak jusqu'à la création d'Israël en 1948. Bagdad envisage de préserver ces archives, dont 75 % sont en hébreu, et de les mettre en ligne sur internet.

Les archives du parti Baas sont conservées à la Hoover Institution de l'Université de Stanford, en Californie et les archives juives aux Archives nationales de Washington. D'autres documents sont détenus par le Pentagone et la CIA.
2 commentaires
  • Renaud Blais - Inscrit 20 mai 2010 09 h 51

    Y restera-t-il des documents compromettants pour les É.U. ?

    Encore une fois les ÉU (en anglais USA) assurent leurs arrières AVANT quiconque et "ont fait le ménage dans les documents d'archives.
    Et comme il est plus que connu que le lobby juif a ses entrées en tous lieu dans l'administration des ÉU, tout le monde en sortira blanchi...:-((
    Renaud Blais
    Québec

  • lephilosophe - Inscrit 26 mai 2010 07 h 38

    Manipulation de l'histoire

    C'est encore une démonstration que le vainqueur d'une guerre peut à loisir réécrire l'histoire passée de l'ennemi qu'il a combattu. Ainsi la guerre se poursuit au niveau de la mémoire des institutions du peuple irakien. C'est en réalité plus grave que n'importe quel attentat à survenir à Bagdad; c'est le rapt de l'histoire d'un peuple, de sa mémoire, (de ses trésors car des milliers de pièces volés dans les musées à la faveur de l'invasion américaine n'ont jamais été restitués), de son identité...