En bref - La voie est libre pour Allaoui

Bagdad — Neuf députés élus aux dernières législatives irakiennes, menacés de disqualification pour leurs liens présumés avec le parti de Saddam Hussein interdit, garderont leur siège, a affirmé hier le chef d'une commission chargée de purger les Baassistes.

Sept des neufs députés appartiennent à la liste de l'ancien premier ministre laïque, Iyad Allaoui. Quatre ont été élus à Bagdad et les autres à Ninive, Anbar et Babylone. Cette décision confirme la victoire de

M. Allawi, arrivé en tête du scrutin avec 91 sièges, contre 89 au premier ministre sortant Nouri al-Maliki.