En bref - Lula défend l'Iran

Brasília — Le Brésil a résisté hieri à l'offensive de la secrétaire d'État américaine Hillary Clinton venue à Brasilia tenter de convaincre le géant latino-américain d'adopter des sanctions contre l'Iran sur son programme nucléaire au Conseil de sécurité de l'ONU.

Peu avant une réunion avec Mme Clinton, le président Lula da Silva a donné le ton et mis en garde contre la tentation de «mettre l'Iran le dos au mur». Le Brésil, qui occupe un siège non permanent au Conseil de sécurité, prône la poursuite de négociations.