Avions israéliens dans le ciel libanais

Beyrouth — Les batteries antiaériennes libanaises ont ouvert le feu hier en direction de quatre avions militaires israéliens qui violaient l'espace aérien du Liban, a-t-on appris auprès de l'armée. «Les batteries antiaériennes de l'armée ont tiré en direction de quatre avions de guerre israéliens qui survolaient» à basse altitude le sud du Liban, a indiqué l'armée dans un communiqué.

L'armée libanaise publie des communiqués quasi quotidiens signalant des violations israéliennes de l'espace aérien libanais. Mais elle n'ouvre le feu que si les appareils se trouvent à portée de ses batteries.

Les survols du territoire libanais par l'aviation israélienne sont considérés par l'ONU comme une violation de la résolution 1701 du Conseil de sécurité, qui avait abouti à la cessation des hostilités de la guerre de l'été 2006 entre Israël et le mouvement chiite Hezbollah, bien implanté dans le sud du Liban. Le 2 février, le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou avait accusé les autorités libanaises de permettre au Hezbollah, soutenu par la Syrie et l'Iran, de développer sa force militaire.

D'autres responsables israéliens avaient en outre averti ces dernières semaines que toute attaque de la part du Hezbollah entraînerait une sévère riposte. Le président syrien Bachar al-Assad a affirmé dimanche dernier que son pays se placerait aux côtés de son voisin libanais face à toute agression israélienne. Israël, qui accuse la Syrie de laisser passer des armes en contrebande au Hezbollah, et Damas se sont livrés récemment à une surenchère verbale, se menaçant mutuellement de représailles en cas de conflit.