En bref - De l'aide pour divorcer à 12 ans

Djeddah — La commission saoudienne des droits de la personne, qui dépend du gouvernement, a engagé un avocat pour permettre à une fillette de 12 ans mariée à un homme de 80 ans d'obtenir le divorce.

C'est la première fois que la commission s'implique dans une affaire de mariage d'enfants. Elle estimait jusqu'ici qu'il s'agissait d'affaires purement familiales. La jeune fille originaire de Bouraïda, a épousé un cousin de son père l'an dernier contre le versement de l'équivalent de plus de 22 000 dollars. La mère de la fillette avait déposé une première demande de divorce au nom de sa fille avant de revenir sur sa décision, sans donner d'explications, lors d'une seconde audience au début du mois. Selon un membre du Conseil de la Choura, une commission gouvernementale examine actuellement un projet de loi sur le mariage des enfants mais les militants des droits de la personne craignent que son adoption ne prenne du temps.