L'Iran fabrique une «nouvelle génération de centrifugeuses»

Téhéran —L'Iran a commencé à fabriquer «une nouvelle génération de centrifugeuses» plus efficaces pour enrichir l'uranium et compte les mettre en service à partir de 2011, a annoncé hier le vice-président Ali Akbar Salehi, chef du nucléaire iranien.

«Nous sommes actuellement en train de produire une nouvelle génération de centrifugeuses appelées IR3 et IR4», a-t-il déclaré à l'agence de presse semi-officielle Fars. «Nous espérons les utiliser d'ici début 2011 après avoir résolu des problèmes et défauts.» Il a précisé que l'Iran n'était pas «pressé d'entrer dans la phase de production à échelle industrielle».

M. Salehi a également indiqué que les nouveaux modèles étaient encore en phase de tests. Téhéran déclare depuis avril construire des centrifugeuses plus performantes, mais c'est la première fois qu'une date est donnée pour leur mise en service.

Les activités d'enrichissement d'uranium iraniennes inquiètent les Occidentaux qui soupçonnent Téhéran de vouloir se doter de l'arme atomique sous couvert de programme nucléaire civil, ce que l'Iran réfute.

M. Salehi a précisé que 6000 centrifugeuses enrichissent actuellement de l'uranium dans le pays, soit 2000 de plus que le chiffre mentionné dans un rapport de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) publié en novembre.

À voir en vidéo