En bref - Le Hezbollah nie être le destinataire des armes saisies

Beyrouth — Le Hezbollah a nié hier être le destinataire de l'arsenal dont Israël a annoncé la saisie, la veille, à bord d'un navire arraisonné en mer Méditerranée. Selon la marine israélienne, plusieurs centaines de tonnes de roquettes et autres armements en provenance d'Iran et destinés à la milice chiite libanaise ont été découvertes dans les soutes du Francop, navire battant pavillon d'Antigua.

«Le Hezbollah nie tout lien avec les armes que l'ennemi sioniste prétend avoir extraites du Francop. Il condamne par la même occasion la piraterie israélienne dans les eaux internationales», déclare le mouvement dans un communiqué. Les roquettes saisies étaient destinées à être «tirées contre des civils pour en tuer le plus possible», a affirmé hier le premier ministre israélien Benjamin Nétanyahou.

À voir en vidéo