Iran - Des sites Internet pro-Khatami interdits

Téhéran — Une commission chargée de contrôler l'Internet en Iran a déclaré avoir bloqué l'accès dans ce pays à deux sites soutenant la candidature de l'ex-président réformateur Mohammad Khatami à la présidentielle du 12 juin, selon l'agence officielle Irna.

Le quotidien modéré Sarmayeh avait fait état auparavant du blocage des deux sites, Yarinews, qui se qualifie comme le site d'information des partisans de Mohammad Khatami, et Yaari, qui rassemble les messages envoyés à l'ancien président pour soutenir sa candidature. Le groupe Yaari comprend des militants indépendants ainsi que des journalistes.

Selon un communiqué de la commission, diffusé par Irna, les sites ont été bloqués car ils contenaient du matériel qui n'est pas dans la ligne, parlant notamment de «troubles à l'unité nationale» et du «fait de susciter la frustration du public par rapport à l'efficacité du système».

Selon la même source, les sites n'ont pas déposé de demande d'enregistrement dans les règles, et ne sont donc pas «reconnus».

Cette commission fait partie du conseil suprême de la révolution culturelle, une instance dirigée par l'actuel président ultraconservateur Mahmoud Ahmadinejad et qui définit la politique en matière d'éducation et de culture. La commission a souligné que «la décision [de bloquer les sites] était basée sur les lignes établies par le conseil et non sur des motivations politiques».

Les autorités iraniennes «filtrent» de nombreux sites Internet, en en interdisant l'accès aux internautes iraniens. Ces sites, qui sont généralement hébergés dans des pays tiers, sont accessibles de l'étranger. M. Ahmadinejad, qui n'a pas encore annoncé son intention de se représenter, a succédé en 2005 à M. Khatami, qui a occupé la présidence pendant huit ans (1997-2005).

M. Khatami a annoncé le 9 février sa candidature, alors qu'un proche collaborateur de M. Ahmadinejad a affirmé qu'il sera bien candidat. Outre M. Khatami, l'ancien président du parlement, le réformateur Mehdi Karoubi, est également candidat.

À voir en vidéo