Le Hamas se dit prêt à dialoguer avec Abbas prêt à un dialogue «sans condition» avec Mahmoud

Damas — Le chef en exil du mouvement islamiste Hamas, Khaled Mechaal, s'est dit prêt hier à renouer «un dialogue sans condition» avec le président palestinien Mahmoud Abbas, lors d'un discours à Damas à l'occasion du 20e anniversaire de la création du Hamas.

«Nous sommes prêts à un dialogue sans condition où toutes les questions seraient discutées, y compris celle des élections anticipées. Je dis aux dirigeants du Fatah que notre différend est politique», a déclaré M. Mechaal devant des milliers de Palestiniens.

Le chef du bureau politique du Hamas répondait à M. Abbas, chef du parti du Fatah, qui s'est dit lundi prêt à «ouvrir une nouvelle page» avec le Hamas si ce dernier renonçait au pouvoir dont il s'est emparé par la force dans la bande de Gaza en juin.

Mardi, un des principaux chefs du Hamas, Mahmoud Zahar, avait déjà rejeté les conditions posées par Mahmoud Abbas. «Aucun pays arabe n'a demandé au Hamas de renoncer à notre situation actuelle à Gaza», a lancé M. Mechaal.

Il a par ailleurs demandé le départ du gouvernement du premier ministre palestinien Salam Fayyad, au pouvoir en Cisjordanie. «Notre peuple doit interdire à ce gouvernement de brader les intérêts palestiniens», a-t-il dit.

À voir en vidéo