En bref - La réunion sur l'Holocauste est critiquée

Téhéran — Un groupe d'intellectuels iraniens a fait circuler sur Internet une lettre critiquant la tenue en décembre à Téhéran d'une conférence internationale réunissant, à l'initiative du président Mahmoud Ahmadinejad, des personnalités remettant en cause la réalité de l'Holocauste.

«Nous, signataires de cette lettre, sommes d'avis que de telles 'conférences', nuisent, par-dessus tout, à l'image académique des universités iraniennes», affirment ces 23 écrivains, universitaires et artistes iraniens, dont la moitié vivent en Iran. La conférence de Téhéran avait suscité de nombreuses protestations internationales, notamment de la part des pays occidentaux, du Vatican et d'Israël. «Ceux qui perpétuent le discours du déni de l'Holocauste ignorent les sentiments des gens directement affectés par cet événement. Parmi ces gens figurent, entre autres, un groupe de nos concitoyens juifs d'Iran», écrivent encore les auteurs de la lettre. «La contestation ou le déni de la souffrance humaine dans le but de marquer des points politiques, quels qu'ils soient, conduira inévitablement à la dégénérescence morale.»

À voir en vidéo