Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU - Israël est condamné pour des violations à Gaza

Genève — Le Conseil des droits de l'homme de l'ONU a condamné hier les violations «flagrantes et systématiques» commises selon lui par Israël dans la bande de Gaza et ordonné l'envoi d'une mission chargée d'enquêter sur les tirs d'artillerie qui ont coûté la vie à 19 Palestiniens, la semaine dernière, à Beït Hanoun.

Réunis en séance extraordinaire, les 47 États membres du Conseil ont approuvé une résolution rédigée par les pays arabes et musulmans réclamant une initiative internationale urgente pour faire cesser les incursions israéliennes en territoire palestinien.

«Le Conseil des droits de l'homme exprime son inquiétude au sujet des violations flagrantes et systématiques des droits de l'homme aux dépens du peuple palestinien dans les territoires occupés», lit-on dans ce document, adopté par 23 voix contre 6 et 8 abstentions.

L'ambassadeur mexicain Alfonso de Alba, président du Conseil, a été invité à constituer une mission d'enquête de haut niveau qui rendra compte de sa mission à la mi-décembre.

Si l'État juif a exprimé ses regrets au sujet des 19 morts de Beït Hanoun, la responsabilité du drame, a affirmé Itzhak Levanon, ambassadeur d'Israël au siège genevois des Nations unies, incombe à l'autorité palestinienne, qui n'a pu empêcher les mouvements radicaux de tirer leurs roquettes artisanales depuis ce village du nord de la bande de Gaza.