Des militaires canadiens formeront des soldats ukrainiens en Pologne

La ministre canadienne de la Défense, Anita Anand, a été accueillie à Varsovie par son homologue polonais  Mariusz Blaszczak.
Michal Dyjuk Associated Press La ministre canadienne de la Défense, Anita Anand, a été accueillie à Varsovie par son homologue polonais Mariusz Blaszczak.

Le Canada enverra en Pologne dans les prochaines semaines une quarantaine d’ingénieurs militaires qui participeront, aux côtés de leurs confrères polonais, à la formation de sapeurs ukrainiens, a annoncé mardi à Varsovie la ministre canadienne de la Défense Anita Anand.

Cette formation assurée par les Forces Armées Canadiennes (CAF) portera notamment sur toute une gamme de compétences, dont la reconnaissance technique, l’utilisation d’explosifs pour les travaux de démolition et le déminage, selon un communiqué de presse.

« Nos ingénieurs de combat hautement qualifiés transmettront aux forces ukrainiennes des techniques de pointe, ils travailleront aux côtés des forces armées polonaises et renforceront ensemble avec elles les capacités technologiques de l’Ukraine sur le terrain », a dit Mme Anand lors d’une conférence de presse donnée avec son homologue polonais Mariusz Blaszczak.

« Ils augmenteront l’efficacité opérationnelle des forces armées ukrainiennes alors qu’elles continuent d’avancer et de reprendre leur territoire », a-t-elle ajouté.

Cette formation s’ajoute à celle dispensée au Royaume-Uni par les militaires canadiens aux recrues ukrainiennes et à l’entraînement d’artilleurs ukrainiens au maniement d’obusiers M777 offerts à l’Ukraine par le Canada, a précisé Mme Anand.

Elle a condamné par ailleurs la Russie qui « continue d’intensifier son invasion illégale et injustifiable de l’Ukraine avec des référendums fictifs et l’annexion totalement illégitime du territoire ukrainien ».

« Le Canada ne reconnaît pas les référendums de Poutine. Nous ne le ferons jamais. Nous condamnons les épouvantables tirs de missiles de la Russie contre Kiev et d’autres villes ukrainiennes et réitérons que viser des civils est un crime de guerre », a encore déclaré la ministre canadienne.

Elle a signé avec son homologue polonais un protocole d’accord destiné à renforcer la coopération militaire entre les deux pays.

À voir en vidéo