Les funérailles d’Élisabeth II se tiendront le 19 septembre à Londres

Des dirigeants du monde entier sont attendus pour ces funérailles qui auront lieu à l’abbaye de Westminster à 11 h. Le roi Charles III, son fils qui lui a succédé, a déclaré un jour férié au Royaume-Uni pour l’occasion.
John Stillwell Archives Agence France-Presse Des dirigeants du monde entier sont attendus pour ces funérailles qui auront lieu à l’abbaye de Westminster à 11 h. Le roi Charles III, son fils qui lui a succédé, a déclaré un jour férié au Royaume-Uni pour l’occasion.

Les funérailles de la reine Élisabeth II, décédée jeudi en Ecosse, auront lieu le lundi 19 septembre à Londres, a annoncé samedi le palais de Buckingham.

Des dirigeants du monde entier sont attendus pour ces funérailles qui auront lieu à l’abbaye de Westminster à 11 h. Le roi Charles III, son fils qui lui a succédé, a déclaré un jour férié au Royaume-Uni pour l’occasion.

La dépouille d’Élisabeth II se trouve actuellement dans la salle de bal du château de Balmoral, en Écosse, où elle a rendu son dernier souffle.

Elle sera ensuite transférée au palais d’Holyroodhouse et à la cathédrale Saint-Gilles d’Edimbourg, avant d’être acheminée mardi vers Londres où elle sera publiquement exposée pendant quatre jours à Westminster Hall, la plus vieille section des Chambres du Parlement, après une procession dans les rues de Londres.

Le 19 septembre, à 10 h 44, le cercueil partira du palais de Westminster jusqu’à l’abbaye de Westminster, où le service funéraire aura lieu, a précisé le palais de Buckingham.

À l’issue du service, le cercueil partira en procession de l’abbaye de Westminster jusqu’à l’Arche de Wellington, puis il sera emmené jusqu’à Windsor.

Et une fois arrivé à Windsor, il y aura encore une procession du corbillard jusqu’à la Chapelle Saint-George, indique le palais dans son communiqué.

La cérémonie du 19 septembre devrait attirer des millions de visiteurs, ainsi que des personnalités du monde entier qui assisteront aux obsèques, un défi logistique et sécuritaire pour les forces de l’ordre britanniques.

Parmi les invités attendus, le président américain, Joe Biden, le président français, Emmanuel Macron, la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, ainsi que de nombreux dirigeants des ex-colonies britanniques.

À voir en vidéo