Que retenir de ce 76e jour de guerre en Ukraine?

Le Congrès américain devait franchir mardi une première étape vers le déblocage de près de 40 milliards de dollars pour l’Ukraine. De cette somme, 6 milliards doivent permettre à l’Ukraine de s’équiper en véhicules blindés et de renforcer sa défense antiaérienne dans l’est et le sud du pays.
Photo: Yasuyoshi Chiba Agence France-Presse Le Congrès américain devait franchir mardi une première étape vers le déblocage de près de 40 milliards de dollars pour l’Ukraine. De cette somme, 6 milliards doivent permettre à l’Ukraine de s’équiper en véhicules blindés et de renforcer sa défense antiaérienne dans l’est et le sud du pays.

Des corps retrouvés dans les décombres d’un immeuble détruit en mars

Les corps de 44 civils ont été retrouvés mardi dans les décombres d’un immeuble de cinq étages détruit en mars à Izioum, dans l’est de l’Ukraine, a annoncé le gouverneur de la région de Kharkiv, Oleg Sinegooubov. Il n’a pas précisé dans quelles conditions les corps ont été enlevés ni par qui, la ville étant occupée par les troupes russes depuis le 1er avril dernier. Le parquet régional a pour sa part annoncé avoir ouvert une enquête pour « violation des lois et coutumes de la guerre et meurtres prémédités », précisant que 14 corps avaient été identifiés.

La Russie accusée d’avoir paralysé des satellites

L’Union européenne (UE) et les États-Unis ont accusé formellement les autorités russes d’avoir mené une cyberattaque contre un réseau de satellites tout juste avant le début du conflit, le 24 février dernier. « La cyberattaque a eu lieu une heure avant l’invasion non provoquée et injustifiée de l’Ukraine par la Russie, facilitant ainsi l’agression militaire », affirme l’UE dans une déclaration au nom de ses 27 États membres. Elle affirmait jusque-là que les cyberattaques provenaient « de l’intérieur de la Russie », sans l’incriminer directement. L’attaque avait alors causé d’importantes perturbations dans les communications européennes.

Les États-Unis débloquent de l’aide supplémentaire

Le Congrès américain devait franchir mardi une première étape vers le déblocage de près de 40 milliards de dollars pour l’Ukraine, suivant Joe Biden dans son soutien indéfectible à Kiev. De cette somme, 6 milliards doivent permettre à l’Ukraine de s’équiper en véhicules blindés et de renforcer sa défense antiaérienne dans l’est et le sud du pays. Près de 9 milliards de dollars sont également prévus pour assurer « la continuité des institutions démocratiques ukrainiennes », ainsi qu’un appui à un large volet humanitaire. Fait rare à Washington : ces mesures bénéficient d’un large soutien transpartisan.

Les réfugiés menacés par la traite de personne

Les personnes fuyant l’Ukraine sont de plus en plus vulnérables aux trafiquants d’êtres humains, peut-on lire dans un rapport publié mardi par l’organisation néerlandaise de lutte contre ce trafic La Strada. Selon le document de 42 pages de l’ONG, qui appelle notamment à l’enregistrement des réfugiés — surtout celui des mineurs non accompagnés —, des signes de telles activités sont décelés depuis le début de la guerre, « et il est probable que ces risques augmenteront dans la période à venir ». La Strada appelle également à la prévention des adoptions, qui pourraient conduire à l’exploitation sexuelle de certains enfants.

Avec l’Agence France-Presse

À voir en vidéo