En photos | Les réfugiés ukrainiens en Pologne dans l’oeil de Renaud Philippe

Quelque 200 000 Ukrainiens ont fui l’offensive russe vers la Pologne. Le Devoir est allé à leur rencontre à Medyka.

1 Un homme tend les bras pour enlacer sa nièce et sa sœur au moment où elles franchissent le poste frontalier. Renaud Philippe Le Devoir
2 À la frontière, 24 heures sur 24 défilent les réfugiés quittant l’Ukraine en transportant avec eux le minimum. Renaud Philippe Le Devoir
3 Des réfugiés arrivant d’Ukraine. Renaud Philippe Le Devoir
4 Le va-et-vient des réfugiés sur le chemin de la frontière. Renaud Philippe Le Devoir
5 Une femme transporte son chat sur ses épaules, quelques mètres après avoir franchi la frontière à Medyka. Renaud Philippe Le Devoir
6 Des bénévoles distribuent des bouteilles d’eau. Renaud Philippe Le Devoir
7 Un calme étonnant règne au poste frontalier qui voit passer chaque jour des milliers de réfugiés depuis les frappes russes. Une femme pleure après avoir parcouru 30 kilomètres à pied pour pouvoir traverser la frontière. Renaud Philippe Le Devoir
8 Des réfugiés ukrainiens attendent un bus, un service organisé par la Pologne pour leur permettre de rejoindre des centres d’hébergement. Renaud Philippe Le Devoir
9 Des réfugiés ukrainiens attendent un bus, un service organisé par la Pologne pour leur permettre de rejoindre des centres d’hébergement. Renaud Philippe Le Devoir
10 Des autobus ont été nolisés pour les réfugiés. Renaud Philippe Le Devoir
11 De partout au pays, et même d’ailleurs en Europe, des volontaires sont venus proposer du covoiturage aux réfugiés qui souhaitent rejoindre leur famille et leurs amis. Renaud Philippe Le Devoir
12 Ruslan Shkola, 34 ans, revient en Ukraine pour défendre son pays. Renaud Philippe Le Devoir
13 Retrouvailles émouvantes d’un père et de sa famille au poste frontalier de Medyka. Renaud Philippe Le Devoir
14 Des réfugiés ukrainiens cherchent des vêtements parmi les dons provenant de la population polonaise. Renaud Philippe Le Devoir
15 Des réfugiés ukrainiens cherchent des vêtements parmi les dons provenant de la population polonaise. Renaud Philippe Le Devoir
16 Depuis le premier jour du conflit, des centaines de voitures sont stationnées non loin de la frontière, et les occupants attendent, souvent dans l’anxiété, l’arrivée de membres de leur famille venus d’Ukraine. Renaud Philippe Le Devoir

À voir en vidéo