En France, le passeport sanitaire sera désactivé pour les personnes âgées sans rappel du vaccin

Le passeport sanitaire est un document justifiant de son statut vaccinal ou d’un test négatif récent, exigé pour de nombreux actes de la vie courante comme aller au restaurant, au café, au cinéma, dans certains transports, etc.
Photo: Sameer Al-Doumy Archives Agence France-Presse Le passeport sanitaire est un document justifiant de son statut vaccinal ou d’un test négatif récent, exigé pour de nombreux actes de la vie courante comme aller au restaurant, au café, au cinéma, dans certains transports, etc.

Le passeport sanitaire des plus de 65 ans va être désactivé à partir du 15 décembre en l’absence d’une dose de rappel « 6 mois et 5 semaines » après la précédente injection du vaccin contre la COVID-19, a précisé mercredi le porte-parole du gouvernement français Gabriel Attal.

« Le 15 décembre, le passeport sanitaire sera désactivé pour les personnes de plus de 65 ans qui ont réalisé leur deuxième dose il y a plus de 6 mois et 5 semaines et qui n’ont pas fait le rappel », a déclaré sur Franceinfo le secrétaire d’État après l’annonce faite la veille par le président Emmanuel Macron.

Face au rebond épidémique, M. Macron avait mis la pression sur les seniors pour qu’ils se fassent injecter une dose de rappel, sous peine de perdre leur passeport sanitaire à compter du 15 décembre.

« La hausse de 40 % en une semaine du taux d’incidence est un signal d’alerte », avait insisté le chef de l’État lors d’une allocution, lançant aussi un appel aux non-vaccinés à se faire vacciner. « C’est grâce au rappel que nous pourrons continuer de vivre », avait-il ajouté, alors que des études montrent une baisse de l’efficacité vaccinale au bout de quelques mois.

M. Attal a confirmé que les personnes ayant des comorbidités, également incitées à faire un rappel au bout de six mois, ne sont pas concernées par la désactivation du pass sanitaire pour des « raisons juridiques et techniques ».

Le passeport sanitaire est un document justifiant de son statut vaccinal ou d’un test négatif récent, exigé pour de nombreux actes de la vie courante comme aller au restaurant, au café, au cinéma, dans certains transports, etc. De nombreux Français se sont désormais habitués à présenter leur téléphone mobile (dans lequel peut être placé le document) au quotidien.

« Grâce à la vaccination, on a érigé une muraille contre les formes graves du virus, on a 75 % des Français qui sont complètement vaccinés, il ne faut pas que cette muraille se fissure », a argumenté le porte-parole.

De son côté, le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a annoncé mercredi avoir, sur instruction du président, demandé aux préfets de durcir les contrôles du pass sanitaire. Le ministère de l’Éducation nationale a annoncé par ailleurs le retour du port du masque obligatoire à l’école élémentaire à partir de lundi dans toute la France.



 



À voir en vidéo