D’autres pays européens pourraient bloquer des exportations de vaccins

«Ce n’était pas un cas isolé», a expliqué Ursula von der Leyen, après l’interdiction par Rome de l’exportation de 250 000 doses vers l'Australie.
Photo: Olivier Hoslet Pool via Agence France-Presse «Ce n’était pas un cas isolé», a expliqué Ursula von der Leyen, après l’interdiction par Rome de l’exportation de 250 000 doses vers l'Australie.

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a prévenu lundi que d’autres pays de l’Union européenne (UE) pourraient bloquer les exportations de vaccins contre la COVID-19, comme l’a fait l’Italie pour une livraison vers l’Australie.

« Ce n’était pas un cas isolé », a expliqué la cheffe de l’exécutif européen au journal allemand WirtschaftsWoche, après l’interdiction de l’exportation de 250 000 doses révélée la semaine dernière par Rome, qui a évoqué une pénurie en Europe et un manque de besoin urgent en Australie pour justifier la décision.

D’autres détails suivront.



À voir en vidéo