Confinement inchangé en France jusqu’au 1er décembre, où des commerces pourraient rouvrir

Le premier ministre français, Jean Castex, a souligné qu’il y avait en France, «une hospitalisation toutes les 30 secondes».
Photo: Ludovic Marin Agence France-Presse Le premier ministre français, Jean Castex, a souligné qu’il y avait en France, «une hospitalisation toutes les 30 secondes».

Le premier ministre français, Jean Castex, a annoncé jeudi « le maintien inchangé des règles du confinement au moins pour les 15 prochains jours », tout en jugeant possible une réouverture de certains commerces, si le nombre de contaminations et d’hospitalisations en réanimation se ralentit.

« Le pic du mois d’avril » en nombre d’hospitalisations en raison du coronavirus a été franchi en France, soit au-delà de la barre des 32 000, a souligné M. Castex lors d’un point presse, en notant que le bilan était de 42 500 décès depuis le début de l’épidémie au printemps, soit « autant de vies brisées ».

Le premier ministre a souligné qu’il y avait en France, « une hospitalisation toutes les 30 secondes et en réanimation une toutes les 3 minutes », en précisant que « 40 % des admis en hospitalisation ont moins de 65 ans ».

« Il serait irresponsable de lever et même d’alléger le dispositif » de confinement pour l’instant, a ajouté le premier ministre, appelant à la « prudence » en attendant de voir si de premiers résultats positifs attestant d’un ralentissement des contaminations se confirment.

Selon M. Castex, la fermeture depuis 15 jours de tous les commerces non essentiels (dont les librairies, magasins de vêtements, coiffeurs, fleuristes, etc.) et la réduction très forte des déplacements avec un recours accru au télétravail ont permis un ralentissement « de l’ordre de 16 % » des nouvelles contaminations sur la semaine écoulée.

Le taux de reproduction du virus serait repassé sous la barre de 1 et serait à un taux entre 0,8 et 0,9. Mais M. Castex a appelé à la « prudence, car cette tendance est récente et fragile ».

Selon le premier ministre, si la situation sanitaire continue de s’améliorer et qu’un pic des hospitalisations est atteint « en début de semaine prochaine », « des premières mesures d’allègement pourraient intervenir à partir du 1er décembre », pour les commerces fermés au moment du confinement et selon un protocole sanitaire renforcé.

Toutefois, il a exclu que « les autres établissements recevant du public comme les bars, les restaurants et les salles de sport » puissent rouvrir à cette date.

Un « nouvel allègement » est envisagé au moment des vacances de Noël « pour permettre aux Français » de se retrouver en famille. Par contre, le chef du gouvernement a jugé « pas envisageables de grandes fêtes de réveillon » avec des dizaines de personnes.

Le chef du gouvernement a appelé à ne « pas relâcher » et même à « amplifier » les efforts par rapport au confinement en appelant au « civisme », après avoir déploré « dans certaines zones ou parties du territoire un respect encore insuffisant des règles ».

À voir en vidéo