L’UE veut lancer la vaccination dès 2021

La Grèce, déjà confinée, renforcera ses mesures à partir de vendredi.
Photo: Sakis Mitrolidis Agence France-Presse La Grèce, déjà confinée, renforcera ses mesures à partir de vendredi.

Dans un scénario « optimiste », l’Union européenne pourrait débuter au premier trimestre 2021 les vaccinations contre la COVID-19, a affirmé mercredi la directrice de l’agence européenne chargée des épidémies.

Les laboratoires américain Pfizer et allemand BioNTech ont relancé les espoirs en faisant état d’un vaccin « efficace à 90 % », selon les résultats préliminaires d’un essai encore en cours.

La Commission européenne a annoncé mercredi avoir approuvé un contrat avec les deux groupes pour acheter jusqu’à 300 millions de doses de leur vaccin. Les Américains, qui ont précommandé 100 millions de doses, affirment que les vaccinations pourraient commencer avant la fin de l’année.

Plus de confinements

Les confinements partiels reprennent en Europe. La Hongrie impose depuis mercredi un confinement censé durer au minimum 30 jours : les rassemblements sont désormais interdits, les restaurants fermés, les événements culturels et de loisirs annulés, et le couvre-feu est étendu de 20 h à 5 h.

La Grèce, déjà confinée, a décrété un couvre-feu nocturne à partir de vendredi entre 21 h et 5 h. Seuls les « déplacements pour des raisons de travail et de santé » seront autorisés.

En Ukraine, les autorités ont demandé à tous les commerces non essentiels (restaurants, centres commerciaux et salles de sport) de fermer pour les trois prochains week-ends.

Le président sud-africain a une nouvelle fois mis en garde contre la menace d’une deuxième vague, alors que le pays le plus touché d’Afrique a dépassé mercredi les 20 000 morts.

La pandémie a fait au moins 1 275 113 morts dans le monde, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 239 695 décès, suivis par le Brésil (162 829 morts), l’Inde (127 571), le Mexique (95 842) et le Royaume-Uni (50 365). Quant à l’Espagne, elle a passé mercredi la barre des 40 000 morts officiellement recensés.

L’Italie a de son côté dépassé mercredi le million de cas enregistrés depuis le début de l’épidémie, devenant le 10e pays à franchir ce seuil après les États-Unis, l’Inde, le Brésil, la Russie, la France, l’Espagne, l’Argentine, le Royaume-Uni et la Colombie, selon un décompte de l’AFP.