Retour quasi à la normale en France

La réouverture des restaurants, cafés et bars est prévue à partir du 2 juin. 
Photo: Thomas Coex Agence France-Presse La réouverture des restaurants, cafés et bars est prévue à partir du 2 juin. 

La France va retrouver une vie presque normale à partir du 2 juin, avec la réouverture prévue de ses restaurants, cafés et bars, mais aussi l’autorisation de circuler librement sur le territoire, résultat du ralentissement de la propagation du coronavirus qui a fait plus de 28 000 morts. « La liberté, enfin, va redevenir la règle et l’interdiction constituera l’exception », a déclaré le premier ministre, Édouard Philippe, annonçant la deuxième phase du plan de déconfinement du pays imposé le 17 mars.

Première de ces libertés : celle de circuler, puisque la limitation des déplacements dans un rayon de 100 kilomètres, en vigueur depuis le 11 mai, sera levée. La vie sociale devrait aussi retrouver des couleurs avec la réouverture des bars, cafés et restaurants, fermés depuis mi-mars.

La liberté, enfin, va redevenir la règle et l’interdiction constituera l’exception

 

Pas question toutefois d’imaginer retourner profiter de ces établissements « comme avant », l’épidémie. Il sera par exemple demandé de respecter un maximum de 10 personnes par table, une distance minimale d’un mètre entre chaque table ou encore de porter un masque pour le personnel ainsi que pour les clients lorsqu’ils se déplacent.

À Paris et dans sa région, seules les terrasses de ces établissements pourront rouvrir. Et dans les bars, il sera interdit de consommer debout en salle. Dans l’espace public, les rassemblements restent par ailleurs limités à dix personnes maximum. Le port du masque est fortement recommandé.

Les écoliers devraient retrouver le chemin des classes, pour les familles qui le souhaitent, puisque toutes les écoles et les collèges du pays rouvriront leurs portes dès le 2 juin. Les amateurs de culture peuvent également se réjouir avec la réouverture des musées et monuments sur tout le territoire, Paris compris. Le port du masque y sera obligatoire.

De quoi attirer de nouveau des touristes ? La France l’espère et plaide pour une réouverture des frontières intérieures de l’Europe à compter du 15 juin, sans quarantaine pour les voyageurs. « Nous appliquerons la réciprocité » si jamais certains pays imposaient des quarantaines aux Français, a prévenu le premier ministre. Pour ce qui concerne les frontières extérieures de l’Europe, une décision collective doit être prise, après le 15 juin.

Les événements culturels et sportifs organisés dans l’espace public resteront cependant « suspendus jusqu’au 21 juin au moins et dans toute la France », a-t-il poursuivi. Le 22 juin, ces mesures seront réévaluées pour la troisième phase du déconfinement. Le coronavirus a fait plus de 28 000 morts en France.

L’Espagne suit de près

Avec 27 100 morts à ce jour, l’Espagne suit son voisin de près. Ce pays poursuivra d’ailleurs à partir de lundi le relâchement des mesures de confinement, qui permettra à 70 % de la population d’aller au restaurant, à la piscine et de rouvrir plus largement les commerces, ont annoncé jeudi les autorités. « L’évolution des chiffres est très bonne », s’est félicité le directeur du centre d’alertes sanitaires Fernando Simon lors d’une conférence de presse, malgré de « petits foyers de contagion très locaux » repérés depuis le début du déconfinement.

L’Espagne a entamé le 11 mai un déconfinement très progressif en plusieurs phases, qui devrait s’étaler jusqu’à fin juin. De nouvelles zones du pays pourront lundi passer à la deuxième phase, qui permet l’utilisation des piscines (avec une capacité limitée) et des plages, où il faudra maintenir une distance d’au moins deux mètres entre chaque personne ou groupe.

Environ 70 % des Espagnols seront concernés par cette nouvelle étape qui comprend aussi la réouverture des cinémas, théâtres et salles de concerts, à un tiers de la capacité normale, ainsi que des centres commerciaux, avec 40 % du public. Elle permet aussi de manger à l’intérieur des restaurants et plus seulement en terrasse.

Un tiers de la population restera à la phase précédente — chaque phase doit durer au moins quinze jours —, en particulier les régions de Madrid et Barcelone, principaux foyers de contamination de la pandémie. Les États-Unis (101 573 morts), le Royaume-Uni (37 800) et l’Italie (33 100) demeurent les pays les plus touchés, devant la France et l’Espagne.

À voir en vidéo