Séisme: plus d’un milliard d’euros pour aider à la reconstruction de l’Albanie

Des pelles mécaniques avaient été utilisées par les secouristes dans leurs recherches de victimes du tremblement de terre, survenu le 26 novembre dernier.
Photo: Gent Shkullaku Agence France-Presse Des pelles mécaniques avaient été utilisées par les secouristes dans leurs recherches de victimes du tremblement de terre, survenu le 26 novembre dernier.

La conférence internationale des donateurs organisée lundi à Bruxelles à permis de recueillir 1,15 milliard d’euros (1,6 milliard de dollars canadiens) pour aider l’Albanie à se reconstruire après le séisme meurtrier de novembre, a annoncé la présidente de la Commission européenne.

« Bonne nouvelle pour la population d’Albanie : nous avons surpassé notre objectif pour la reconstruction de l’Albanie et atteint un total de 1,15 milliard d’euros, dont 400 millions [570 millions $CA] en contributions européennes », a tweeté Ursula von der Leyen. Ces contributions sont celles de la Commission, des États membres et de la Banque européenne d’investissement.

« C’est un message fort au peuple albanais : nous nous soucions de lui ! Nous allons maintenant mettre en oeuvre rapidement cette initiative », a pour sa part affirmé le commissaire à l’Élargissement, Oliver Varhelyi, sur son compte Twitter.

« Cela va au-delà de mes rêves les plus fous », a commenté le premier ministre albanais, Edi Rama, après l’annonce des sommes promises.

13,5 milliards
C’est le PIB, en moyenne, de l’Albanie, selon son premier ministre, Edi Rama.

Venu à Bruxelles pour cette conférence, il avait averti que son pays serait « en difficulté » si la conférence des donateurs ne réunissait pas au moins 400 millions d’euros pour réparer les dégâts provoqués par le tremblement de terre meurtrier de fin novembre.

Ce séisme a causé la mort de 51 personnes et endommagé plus de 80 000 bâtiments. « L’évaluation post-séisme préparée en commun avec la Banque mondiale, l’ONU et l’UE est assez inquiétante, car elle évalue les dommages à plus d’un milliard d’euros », avait déclaré Edi Rama pendant une rencontre avec des journalistes, avant l’annonce du résultat de la conférence.

« Pour un pays dont le PIB est de 13,5 milliards [19,36 milliards $CA], c’est une grosse somme qui dépasse les possibilités de ce que nous pouvons faire seuls », a-t-il ajouté.

Le premier ministre avait précisé qu’ilne s’attendait pas à ce que la conférence permette de collecter un tel montant, mais « un minimum de 40 % [de celui-ci], car autrement nous serions en difficulté ».