7000 personnes bloquées sur un navire de croisière près de Rome

Le «Costa Smeralda» est arrivé jeudi matin à Civitavecchia depuis Palma de Majorque (Espagne) dans le cadre d’une croisière d’une semaine en Méditerranée occidentale.
Photo: Filippo Monteforte Agence France-Presse Le «Costa Smeralda» est arrivé jeudi matin à Civitavecchia depuis Palma de Majorque (Espagne) dans le cadre d’une croisière d’une semaine en Méditerranée occidentale.

Quelque 7000 personnes, dont environ 6000 passagers, sont bloquées depuis jeudi matin à Civitavecchia, près de Rome, sur un navire de croisière arrivé de Palma de Majorque, en raison de deux cas suspects du nouveau coronavirus, a-t-on appris auprès des autorités sanitaires et du croisiériste Costa.

« Nous avons été alertés au petit matin par le ministère de la Santé et avons envoyé trois médecins et une infirmière à bord pour effectuer des prélèvements », a indiqué à l’AFP une porte-parole de l’ASL (centre sanitaire) de Civitavecchia. Le porte-parole de Costa Croisières a confirmé à l’AFP « qu’il y a environ 6000 passagers à bord », les autres étant des membres d’équipage.

Les échantillons vont être analysés à l’hôpital Spallanzani de Rome, spécialisé dans les maladies infectieuses, a précisé la porte-parole de l’ASL. Les résultats devraient être connus plus tard dans la journée.

Le médecin de bord du Costa Smeralda, le navire amiral – et l’un des cinq premiers au monde – de Costa Croisières, a signalé tôt jeudi aux autorités portuaires italiennes la présence à bord d’un couple chinois dont l’épouse présentait des symptômes suspects de toux et forte fièvre.

Costa Croisières a confirmé dans un communiqué avoir « activé le protocole sanitaire pour un cas suspect, concernant une touriste de Macao, à bord du Costa Smeralda ». La femme, âgée de 54 ans, a été « placée à l’isolement » dans l’infirmerie de bord ainsi que son compagnon, selon Costa.

Le couple est arrivé à Milan le 25 janvier en provenance de Hong Kong puis a embarqué à Savone (Italie) et aurait fait étape notamment à Barcelone, Valence (Espagne) et Marseille (France), selon les médias italiens.

Le Costa Smeralda est arrivé jeudi matin à Civitavecchia depuis Palma de Majorque (Espagne) « dans le cadre d’une croisière d’une semaine en Méditerranée occidentale », selon Costa.

Le navire aurait dû repartir jeudi soir pour La Spezia, sur la côte nord-ouest de l’Italie.

« Pas de motifs de préoccupation » Selon un passager interrogé par l’agence italienne Ansa, « le couple a été mis à l’isolement dans sa cabine, avec l’assistance de médecins ».

« Nous sommes un peu inquiets bien sûr. Personne ne monte ni ne descend du bateau à part les médecins. Nos vacances risquent de se terminer en cauchemar », a indiqué le passager.

Selon Ansa, 751 touristes chinois se trouvent sur le navire y compris le couple.

Le responsable du port de Civitavecchia et commandant des garde-côtes de la région, Vincenzo Leone, a estimé que « la situation à bord est tranquille ».

« Nous attendons de connaître le résultat des contrôles encore en cours, mais tout ce qui devait être fait l’a été », a-t-il ajouté, estimant qu’il « n’y a pas de motifs de préoccupation ».

Le premier ministre italien Giuseppe Conte a dit aux médias italiens, depuis Sofia, qu’il se tenait « informé pour, au besoin, intensifier si nécessaire les mesures de prudence ».

Il a toutefois appelé « à ne pas diffuser d’alarmisme ni à alimenter de forme de panique » car les autorités italiennes « prennent toutes les initiatives nécessaires pour faire face aux risques liés au coronavirus ».

« Jusqu’à présent, tous les cas [suspects] analysés ont donné des résultats négatifs. Le système [sanitaire italien] est prêt s’il y avait un quelconque cas de contagion au nouveau coronavirus », a souligné jeudi devant la presse Silvio Brusaferro, président de l’Institut supérieur de la santé.