Un cimetière cible d’actes antisémites au Danemark

En 2015, la grande synagogue de Copenhague avait été la cible d’un attentat qui avait fait un mort.
Photo: Claus Bjorn Larsen Archives Agence France-Presse En 2015, la grande synagogue de Copenhague avait été la cible d’un attentat qui avait fait un mort.

Des dizaines de tombes ont été profanées dans un cimetière juif dans l’ouest du Danemark, a annoncé dimanche la police qui a ouvert une enquête.

« Plus de 80 pierres tombales ont été peintes de graffitis verts et certaines pierres tombales ont été renversées » dans le cimetière Østre Kirkegård de Randers, a écrit dans un communiqué la police du Jutland oriental.

« Il n’y a pas de symboles ou de texte écrits sur les pierres tombales, mais de la peinture a été déversée », a précisé un porte-parole de la police, Bo Christensen, selon l’agence de presse locale Ritzau.

Une plainte a été déposée samedi, mais la police a indiqué ignorer quand exactement les tombes avaient été profanées.

« Nos citoyens juifs doivent être respectés et ne pas vivre dans la peur », a déclaré la première ministre, Mette Frederiksen, dans un message publié sur Facebook.

45
C’est le nombre d’actes antisémites enregistrés en 2019, selon la communauté juive du Danemark.

Selon la communauté juive du Danemark, plusieurs autres actes antisémites ont été commis pendant le week-end, une étoile de David a notamment été peinte sur la boîte aux lettres d’une famille.

« Que cela se passe exactement lors de l’anniversaire de la Nuit de cristal [en 1938, durant laquelle synagogues et magasins juifs ont été détruits par les nazis en Allemagne] est la preuve que l’état d’esprit qui a conduit à l’Holocauste existe en 2019 », a déploré le président de la communauté juive danoise.

Le nombre d’actes antisémites a augmenté de 50 % entre 2017 et 2018, 45 ayant été enregistrés cette année, a relevé le communiqué.

En 2015, la grande synagogue de Copenhague avait été la cible d’un attentat qui avait fait un mort.