L’école à trois ans en France

Cette mesure phare du texte entrera en vigueur dès la rentrée de septembre.
Photo: Frederick Florin Agence France-Presse Cette mesure phare du texte entrera en vigueur dès la rentrée de septembre.

Le Parlement français a adopté jeudi un projet de loi sur l’école qui prévoit notamment l’abaissement à trois ans de l’âge de l’instruction obligatoire, contre six ans aujourd’hui.

Cette mesure phare du texte entrera en vigueur dès la rentrée de septembre. Elle ne concernera que 26 000 enfants non scolarisés actuellement, hormis ceux de moins de six ans qui fréquentent des jardins d’enfants et qui pourront bénéficier de prolongation de dérogation.

Autre mesure majeure, l’obligation de formation de 16 à 18 ans doit permettre de lutter contre le décrochage scolaire.

Le texte impose l’affichage, dans les salles de classe des établissements scolaires jusqu’au lycée, des drapeaux français et européen, de la devise « Liberté, Égalité, Fraternité » et des paroles de l’hymne national.

Reconnaissance de l’homoparentalité, il prévoit que chaque formulaire administratif destiné aux parents d’élèves donnera la possibilité de choisir entre les mentions « père », « mère » et « autre représentant légal ».

Un chapitre entier est consacré à l’école inclusive, avec des mesures sur l’accompagnement des élèves handicapés qui entreront en vigueur dès la prochaine rentrée.

Le ministre a affirmé que la réforme visait à répondre à deux enjeux : justice sociale et « équité territoriale ».

Plusieurs études (Pisa, OCDE) ont mis en évidence le poids de l’origine sociale des élèves dans leurs performances scolaires en France, plus élevé que dans une grande partie des autres pays évalués.

L’obligation de formation passe aussi de 16 à 18 ans