Paris interdit le stationnement des trottinettes sur les trottoirs

La maire de Paris Anne Hidalgo
Photo: Jacques Demarthon Agence France-Presse La maire de Paris Anne Hidalgo

La maire socialiste de Paris Anne Hidalgo a annoncé jeudi l’interdiction de stationnement des trottinettes sur les trottoirs, et demandé aux opérateurs de limiter la vitesse de ces engins, qui se multiplient dans l’espace public.

Les trottinettes « devront stationner sur les places de stationnement situées sur la chaussée et déjà utilisées par les voitures et les deux-roues motorisés », a annoncé Mme Hidalgo lors d’une conférence de presse. L’édile a également proposé aux opérateurs de brider leur vitesse à 20 km/h dans toute la capitale, voire 8 km/h dans les zones piétonnes.

Les trottinettes seront aussi « interdites dans tous les parcs et jardins » de la capitale, et « le port du casque » sera recommandé, a dit la maire qui souhaite l’entrée en vigueur de ces mesures dès début juillet.

Régulation

Apparues il y a un an dans les rues de la capitale, les trottinettes électriques en libre-service — évaluées à environ 15 000 — sont devenues un véritable casse-tête pour la mairie de Paris, faute de réglementation.

Comme d’autres grandes villes françaises, Paris attend ainsi l’adoption d’un projet de loi sur les mobilités, actuellement en discussion à l’Assemblée nationale, qui permettra aux municipalités de réguler les nouveaux moyens de transport en libre-service (trottinettes, vélos, gyropodes…).

En attendant l’adoption de cette loi, Anne Hidalgo a demandé aux opérateurs de « ne pas augmenter leur flotte ».

Bien qu’aucun décompte officiel n’existe encore, plusieurs accidents récents impliquant des trottinettes et des piétons à Paris ont défrayé la chronique.

Plusieurs accidents récents impliquant des trottinettes et des piétons à Paris ont défrayé la chronique.