Xi Jinping poursuit sa brève tournée européenne

Les présidents Macron et Xi, dimanche à Nice
Photo: Jean-Paul Pelissier Agence France-Presse Les présidents Macron et Xi, dimanche à Nice

Le président français, Emmanuel Macron, a accueilli dimanche sur la Côte d’Azur son homologue chinois, appelant à « un multilatéralisme fort » au moment où Xi Jinping promeut pendant sa mini-tournée européenne son ambitieux programme économique des « nouvelles routes de la soie », source d’inquiétude à Bruxelles et à Washington.

Le président Macron, qui tente d’unifier l’approche européenne face à la Chine, à la fois rival et partenaire, a associé l’Allemagne et l’UE à la visite du président Xi en France.

Alors que l’Europe est en plein questionnement sur les ambitions diplomatiques et commerciales de la Chine, MM. Xi et Macron seront rejoints mardi à Paris par la chancelière allemande, Angela Merkel, et le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, pour un des moments-clés de cette visite.

Une unité à préserver

En Italie, où Xi Jinping était avant son arrivée à Nice dimanche matin, le président chinois a promis une « nouvelle route de la soie » à double sens, pour tenter de désamorcer les inquiétudes que font naître ses desseins économiques à Bruxelles et à Washington.

L’annonce de la participation de l’Italie à ce pharaonique projet d’infrastructures maritimes et terrestres — via un protocole d’accord « non contraignant », selon le chef du gouvernement italien, Giuseppe Conte — a été fraîchement accueillie par certains partenaires européens. Emmanuel Macron a critiqué le fait que l’Italie fasse cavalier seul et des responsables allemands ont abondé, notamment le ministre allemand des Affaires étrangères, Heiko Haas, ou encore le commissaire européen chargé du budget, Günther Oettinger.

La visite de Xi Jinping en France sera aussi ponctuée d’annonces de contrats commerciaux, parallèlement à « des échanges de vues approfondis sur les relations sino-françaises, les relations sino-européennes, ainsi que les questions internationales et régionales d’intérêt commun », selon une source officielle chinoise. Elle s’inscrit dans le cadre du 55e anniversaire des relations bilatérales entre les deux pays.

La suite de la visite de M. Xi sera aussi accompagnée de manifestations d’opposants. Dès dimanche, un millier de manifestants soutenant la cause tibétaine se sont ainsi massés place du Trocadéro et d’autres rassemblements ont été annoncés lundi à Paris par des organisations de défense des droits de la personne.