L’armée dans les rues de Paris samedi

L’acte XIX des gilets jaunes est attendu samedi à travers la France, surtout à Paris. Pour éviter une réédition du scénario violent des manifestations de samedi dernier, les autorités françaises ont renforcé leur dispositif sécuritaire. Notamment, le recours aux soldats de l’opération antiterroriste Sentinelle pour épauler les forces de l’ordre. Faite mercredi, l’annonce a suscité un tollé politique. La polémique a encore gonflé après que le gouverneur militaire de Paris, le général Bruno Leray, eut évoqué une éventuelle « ouverture du feu ». Ces soldats, chargés depuis les attentats de janvier 2015 de surveiller gares, aéroports et sites stratégiques, ne seront en aucun cas au contact des manifestants, a depuis précisé le gouvernement.