Paris se refuse à accorder un délai si May ne présente pas une stratégie « crédible ».

Theresa May
Photo: Niklas Halle'n Agence France-Presse Theresa May

La France s’opposera au report du Brexit demandé par la Première ministre britannique Theresa May s’il n’est pas justifié par une stratégie « crédible », a déclaré mercredi le chef de la diplomatie française. « Une situation dans laquelle Madame May ne serait pas en mesure de présenter au Conseil européen des garanties suffisantes sur la crédibilité de la stratégie conduirait alors à écarter la demande d’extension et à préférer une sortie sans accord », a souligné Jean-Yves Le Drian devant les députés français.


La première ministre britannique Theresa May avait demandé à l’Union européenne un report du Brexit jusqu’au 30 juin, mercredi devant le Parlement.


« J’ai écrit ce matin au président du Conseil européen Donald Tusk pour l’informer que le Royaume-Uni souhaitait une extension de l’Article 50 [du Traité de Lisbonne qui régit la sortie d’un pays de l’UE] jusqu’au 30 juin », a-t-elle dit. Le Brexit est censé théoriquement avoir lieu le 29 mars.


D’autres détails suivront.