«Bloody Sunday»: un vétéran britannique poursuivi

Londonderry — Plus de 45 ans après le « Bloody Sunday », la justice nord-irlandaise a annoncé jeudi des poursuites pour meurtres contre un vétéran britannique, une première. Le 30 janvier 1972, 13 militants catholiques ont été tués à Derry par un régiment de parachutistes britanniques lors d’une manifestation pacifique organisée pour protester contre les internements de militants de la communauté catholique. Une 14e personne est décédée cinq mois plus tard. Dix-sept anciens soldats britanniques attendaient une décision de la justice nord-irlandaise. Il a été conclu qu’il existait « suffisamment de preuves disponibles pour poursuivre un ancien soldat », présenté comme le « soldat F », pour le meurtre de deux hommes et les tentatives de meurtres de quatre autres.