Emmanuel Macron invite les Français à moins se plaindre

Coutumier des propos polémiques depuis son élection, Emmanuel Macron s’est vu accuser à plusieurs reprises de tenir des propos hautains sur la question sociale.
Photo: Ludovic Marin Agence France-Presse Coutumier des propos polémiques depuis son élection, Emmanuel Macron s’est vu accuser à plusieurs reprises de tenir des propos hautains sur la question sociale.

Le président Emmanuel Macron a estimé jeudi que la France se porterait mieux si les Français se plaignaient moins, suscitant les sarcasmes de l’opposition.

En déplacement dans le village du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Églises, à 250 km à l’est de Paris, pour célébrer le 60e anniversaire de la Constitution française, Emmanuel Macron a rencontré une retraitée, qui s’est plainte de sa faible pension.

« Le petit-fils du général [de Gaulle] m’a dit tout à l’heure que la règle devant son grand-père était : “Vous pouvez parler très librement ; la seule chose qu’on n’a pas le droit de faire, c’est de se plaindre” », lui a-t-il répondu.

« Je trouve que c’est une bonne pratique qu’avait le général. Le pays se tiendrait autrement s’il était comme ça », a ajouté Emmanuel Macron.

« On ne se rend pas compte de la chance immense qu’on a. On vit de plus en plus vieux dans notre pays en bonne santé », a poursuivi le président en discutant d’un ton courtois avec des habitants.

« “Ceux qui se plaignent” ne le font pas par plaisir, mais parce qu’ils sont victimes des hausses ininterrompues de taxes et de l’insécurité endémique : bref, de votre politique ! » a réagi sur Twitter la dirigeante de l’extrême droite, Marine Le Pen.

Coutumier des propos polémiques depuis son élection, Emmanuel Macron s’est vu accuser à plusieurs reprises de tenir des propos hautains sur la question sociale.

Il avait ainsi récemment suscité la controverse en évoquant fin août à Helsinki, « le Gaulois réfractaire au changement », suscitant un tollé dans les rangs politiques et syndicaux.

Et mi-septembre, il avait conseillé à un jeune horticulteur au chômage de « traverser la rue » pour trouver du travail dans la restauration.

À voir en vidéo