Les indépendantistes catalans affrontent la police à Barcelone

Des manifestants ont aspergé les policiers barcelonais de poudre colorée, projetant dans les airs un épais nuage arc-en-ciel.
Photo: Pau Barrena Agence France-Presse Des manifestants ont aspergé les policiers barcelonais de poudre colorée, projetant dans les airs un épais nuage arc-en-ciel.

Des affrontements ont éclaté samedi entre les indépendantistes catalans et la police à Barcelone, faisant 14 blessés et entraînant l’arrestation de six personnes, seulement quelques jours avant le premier anniversaire du référendum sur l’indépendance de la Catalogne.

Les manifestants ont aspergé les policiers de poudre colorée, projetant dans les airs un épais nuage arc-en-ciel. D’autres militants ont lancé des oeufs et d’autres objets aux policiers, qui utilisaient des matraques pour les éloigner.

Les échauffourées ont commencé après qu’un indépendantiste eut lancé de la peinture mauve sur un manifestant d’une autre marche en appui aux policiers espagnols. Les policiers se sont servis de leurs matraques pour séparer les deux groupes.

Les confrontations se sont intensifiées lorsque les militants séparatistes ont tenté de pénétrer dans une place centrale de la capitale catalane, où 3000 personnes étaient réunies afin de revendiquer une augmentation de salaire pour les policiers espagnols.

Les indépendantistes leur criaient « Indépendance ! » et « Sortez de là, fascistes ! ». Les autres manifestants leur répondaient : « Nous vaincrons ! » et « Notre cause est juste ! ».

La mairesse de Barcelone, Ada Colau, a lancé un appel au calme lorsque les premiers affrontements ont éclaté.

« Cette ville a toujours défendu l’idée que quiconque puisse exprimer son droit à la liberté d’expression », a-t-elle déclaré à la radio catalane.

La police catalane a fait état de six arrestations, relativement à des agressions contre des policiers. L’enquête se poursuit.

Un policier a été blessé, mais on ne savait pas pour l’instant si ce dernier faisait partie des 14 personnes blessées, selon le bilan des autorités sanitaires. Trois de ces blessés ont été transportés à l’hôpital, alors que les autres se faisaient soigner sur la rue.

Un photographe de l’Associated Press a vu un groupe de plusieurs personnes en appui aux policiers espagnols se faire chasser dans les rues par une centaine d’indépendantistes, dont certains tentaient de les faire trébucher. Une femme a par ailleurs donné un coup de poing à un indépendantiste, avant que la police ne les sépare.

La marche en appui à la police devait se réunir ailleurs, mais environ 6000 indépendantistes avaient envahi cet endroit. Certains d’entre eux étaient installés depuis la veille.

« Les indépendantistes nous chassent, a soutenu le policier Ibon Dominguez. Ils chassent la police nationale et la garde civile des rues de notre propre pays. »

Il y a près d’un an, lors du référendum sur l’indépendance du 1er octobre, des manifestations avaient fait des centaines de blessées.