Guerre d’Algérie: Paris reconnaît avoir instauré un «système» recourant à la «torture»

Le président français Emmanuel Macron
Photo: Ludovic Marin Archives Agence France-Presse Le président français Emmanuel Macron

Le président Emmanuel Macron va reconnaître jeudi que la France avait mis en place pendant la guerre d’Algérie (1954-1962) un « système » entraînant des actes de « torture », ayant notamment provoqué la mort de l’opposant communiste Maurice Audin, a annoncé l’Élysée.

Le chef de l’État français remettra une déclaration en ce sens à la veuve de Maurice Audin et annoncera « l’ouverture des archives sur le sujet des disparus civils et militaires, français et algériens », alors que la guerre d’Algérie est un des pans les plus douloureux de l’histoire récente de la France.

D'autres détails suivront.