Le bilan de la vague de chaleur s’alourdit en Europe

En Espagne, certaines régions ont enregistré des températures maximales de 46 degrés Celsius pendant le week-end.
Photo: Pierre-Philippe Marcou Archives Agence France-Presse En Espagne, certaines régions ont enregistré des températures maximales de 46 degrés Celsius pendant le week-end.

Un feu de forêt visible depuis la station spatiale menaçait mardi une ville touristique du sud du Portugal, dans une péninsule ibérique durement touchée par la canicule.

Mobilisation sans précédent au Portugal

Les bombardiers d’eau et une noria d’hélicoptères qui se ravitaillent dans les piscines luttent avec plus d’un millier d’hommes au sol contre un incendie qui s’approche dangereusement de la ville touristique de Monchique, dans les montagnes de l’Algarve, dans le sud du Portugal.

De nouveaux vents violents sont attendus qui risquent d’attiser le brasier.

Le sinistre, qui s’est déclaré vendredi, a fait 30 blessés, dont un grave, selon le dernier bilan de la protection civile.

La fumée de l’incendie est visible sur une photo tweetée par l’astronaute allemand Alexander Gerst à bord de la Station spatiale internationale.

   

Dans la nuit de lundi à mardi, quelque 250 personnes ont été évacuées de villages voisins tandis que les flammes, qui ont déjà ravagé plus de 15 000 hectares de forêt, passaient à 500 mètres d’une caserne des pompiers.

Un millier de pompiers, une centaine de soldats, plus de 340 véhicules, 16 aéronefs sont engagés à Monchique, « des effectifs sans précédent dans ce genre d’opération », a souligné le ministre de l’Intérieur Eduardo Cabrito lors d’une conférence de presse.

Le Portugal est encore traumatisé par deux vagues d’incendies qui ont fait 114 morts l’année dernière et le pays avait tout fait pour éviter une répétition de cette tragédie.

Neuf morts en Espagne

Les pompiers sont aussi en première ligne en Espagne où un feu a déjà ravagé près de 1500 hectares dans la région de Valence, obligeant à évacuer 2500 personnes dans la nuit de lundi à mardi.

L’Espagne, comme le Portugal, a frôlé ce week-end son record absolu de température, quand le thermomètre a atteint 46,6 degrés à El Granado, une commune d’Andalousie proche du Portugal, selon l’Organisation météorologique mondiale (OMM), basée à Genève.

Le bilan de la canicule en Espagne s’est alourdi à neuf morts en une semaine, ont annoncé mardi les autorités, après l’autopsie du corps d’un sexagénaire ayant succombé aux fortes chaleurs dans le sud-ouest.

Orages sur la France

Le reste de l’Europe peut espérer un répit des vents venus de l’Atlantique.

En France, des orages attendus en fin de journée devaient faire baisser les températures et dissiper le smog qui pèse sur Paris, Lyon et plusieurs autres grandes villes. « La canicule se termine », a commenté mardi le prévisionniste Frédéric Nathan.

Les orages pourront être parfois violents, accompagnés de grêle et de rafales allant jusqu’à 100 km/h.

Hécatombe de poissons en Suisse

Le temps est venu de recenser les dégâts.

Ainsi une tonne de poissons morts en raison de la canicule a été extraite du Rhin dans le nord de la Suisse, la température de ce fleuve s’élevant actuellement par endroits à 27,6 degrés.

Mille kilos d’ombles (des salmonidés) en ont été retirés depuis le week-end dernier entre le lac de Constance, à la frontière avec l’Allemagne et l’Autriche, et la ville de Schaffhouse, a précisé la télévision publique RTS.