Une camionnette défonce la façade du journal néerlandais «De Telegraaf»

Une camionnette a délibérément foncé très tôt mardi matin à Amsterdam dans la façade de l'édifice abritant entre autres le journal <em>De Telegraaf</em>.
Photo: Koen van Weel ANP/AFP Une camionnette a délibérément foncé très tôt mardi matin à Amsterdam dans la façade de l'édifice abritant entre autres le journal De Telegraaf.

Une camionnette a délibérément foncé très tôt mardi matin à Amsterdam dans la façade des bureaux d’un des principaux groupes de presse néerlandais avant de prendre feu, sans faire de victime, a annoncé la police.

« Ce matin vers 4 h, une camionnette de livraison a foncé dans la façade du siège social d’un groupe de presse » à Amsterdam, a tweeté la police.

   

Le bâtiment abrite notamment la direction du tabloïd populaire De Telegraaf, plus grand tirage du pays.

La police estime qu’il s’agissait d’un acte intentionnel. Le conducteur s’est enfui immédiatement et la camionnette a pris feu juste après.

Le Telegraaf a estimé également qu’il s’agissait d’une attaque délibérée, assurant par la voix de son rédacteur en chef Paul Jansen que le journal « ne se laisserait pas intimider ».

Le premier ministre Mark Rutte a estimé qu’en dépit des nombreuses zones d’ombre, l’épisode était une « gifle au visage de la presse libre et de la démocratie néerlandaises ».

Le gouvernement est « sur ses gardes et vigilant », a-t-il dit dans un tweet.

   

La télévision a montré des images de pompiers, arrivés très vite sur les lieux, combattant d’énormes flammes autour de la camionnette encastrée dans la façade de verre de l’immeuble. À l’aube, le site était calciné.

Selon le Telegraaf, le véhicule a été stoppé très vite dans sa course, car la façade était faite de verre de haute sécurité.

Mais l’agence néerlandaise de presse ANP a rapporté qu’un bloc de béton avait récemment été retiré de la chaussée à cause de travaux, ce qui pourrait avoir permis à la camionnette d’atteindre la façade.

Le maire d’Amsterdam, Jozias van Aartsen, a dit avoir évoqué avec la justice de potentielles mesures supplémentaires de sécurité autour du Telegraaf et d’autres médias ayant leur siège dans la ville.

Jeudi dernier, un homme avait tiré une grenade antichar sur un autre bâtiment d’Amsterdam abritant également des médias, sans faire de victime. L’homme, arrêté, a été identifié comme le chef d’un gang local de motards.